Infernetto : Monte Cerello, Monte Pertusa

Le revers méridional (italien) du Brec de l'Homme et du Col de Mary

Les crêtes de l'Aiguille de Chambeyron et de Marinet se prolongent en Italie, au sud du Brec de l'Homme et du col de Mary par la crête du Monte Pertusa qui s'intercale entre le vallon de l'Infernetto et la haute Valle del Maurin qui descend du col de Mary. Ce court chaînon se termine assez rapidement, au sud du Monte La Ciarm, où il est tranché par le coude est-ouest que décrit le cours du torrent del Maurin entre Grangie Collet et Grangie Turre (grangie di Chiapera).

image sensible au survol et au clic

Les montagnes du revers méridional (italien) du chaînon de Chambeyron, vues du S-SE depuis l'aplomb de Saretto.
a.rB = anticlinal de la Rocca Bianca ; s.mC = synclinal de la mine de Chiapera ; f.St = faille de Stroppia ; a.pA = anticlinal du Passo delle Asino ; ac.I = accident de l'Infernet (limite entre nappe de Sautron et des l'Aiguille de Chambeyron).
n.Ch = nappe du Châtelet (unité du Brec) ; n.S = nappe de Sautron ; n.aC = nappe des Aiguilles de Chambeyron ; u.M = unité de Marinet ; u.aM = unité des andésites de Marinet ; u.CC = unité des calcschistes de Ceillac-Chiapera ; u.R = unité du Roure.
Le matériel constitutif de ces entités tectoniques est siliceux pour u.M, u.aM et u.R ; il est au contraire "calcaire" (carbonaté) pour n.Ch, n.S, n.aC et u.CC.

La naissance de ce chaînon correspond à l'arête est du Brec de l'Homme, qui s'abaisse jusqu'au Colle di Ciaslaras. Il s'y montre constitué par une succession briançonnaise à Jurassique réduit (malm seul) dotée d'une puissante couverture de marbres en plaquettes, très semblable à celle de la nappe de l'Aiguille de Chambeyron. Mais elle appartient à une unité inférieure à cette dernière, que l'on peut appeler unité du Pertusa (du nom du sommet qu'elle constitue finalement plus au sud).

image sensible au survol et au clic

La crête orientale de l'Aiguille de Chambeyron, vue des abords du refuge-bivouac du Lac de Marinet.
ØaC = surface de chevauchement de la nappe de l'Aiguille de Chambeyron ; f.H? = faille des Houerts (prolongement hypothétique) ; a.M = anticlinal de Marinet (au bord droit du cliché les quartzites de son flanc NE plongent vers le fond du vallon) ; u.M = unité de Marinet proprement dite ; ØaM = surface de chevauchement de l'unité des andésites de Marinet (elle est renversée par suite du ploiement par l'anticlinal de Marinet).


De fait ses couches semblent bien prolonger celles qui, plus au nord apparaissent sous le chevauchement du corps principal de la nappe de l'Aiguille de Chambeyron, au pied de l'éperon N de la Pointe des Cirques (cliché ci-dessus). Cette unité représente sans doute un équivalent (ou peut-être même le prolongement) de l'unité inférieure de cette nappe, dénommée "digitation du Sommet Rouge" qui apparaît dans le même situation au niveau de l'entaille de la vallée de l'Ubaye (voir les pages "Aiguille Grande " et "Grand Roche").


image sensible au survol et au clic

Le chaînon de l'Aiguille de Chambeyron vu d'avion, d'enfilade, depuis le SE (de l'aplomb du Lago della Sagna au versant sud du col de Mary).
ØCH = surface de chevauchement de la nappe du Châtelet ; ac.i = accident de l'Infernet (surface de contact entre la nappe de Sautron et celle de l'Aiguille de Marinet) ; ØaC = surface de chevauchement de la nappe de l'Aiguille de Chambeyron ; ØFS = surface de chevauchement de l'unité de la Font-Sancte (base des klippes de l'Aiguille Grande et du col 2831 de Chillol ; f.H = faille des Houerts.
L'anticlinal de Chillol (a.aC), dont l'Aiguille de Chambeyron forme le flanc sud, est vu pratiquement selon son axe.


Au Colle di Ciaslaras le Trias calcaire de la base de cette unité du Pertusa repose en redoublement, par un contact cargneulique, sur les couches constituant le Monte Ciaslaras : celles-ci sont de même âge mais représentent, quant à elles, la couverture directe des quartzites de la voûte de l'anticlinal de Marinet.

image sensible au survol et au clic

Le versant français du Col de Mary, vu du NW d'avion, depuis l'aplomb du Lac de Marinet. u.R = unité du Roure (voir la page "Pointes de Mary") ; u.CC = unité des calcschistes de Ceillac-Chiappera ; u.aM = unité des Aiguilles et andésites de Marinet ; u.M = unité de Marinet ; a.M = voûte de quartzites de l'anticlinal de Marinet.


image sensible au survol et au clic

Le versant NE de la crête du Colle di Ciaslaras, vu du nord, peu au sud du Col de Marinet. (cliché original obligeamment communiqué par M. M. Delamette).
ØP = surface de chevauchement de l'unité du Monte Pertusa.
Les seules couches visibles ici sont celles du Trias moyen calcaire, rapportées à l'Anisien (tcA) et au Ladinien (tcL).


Au sud-ouest du col le contact tectonique ne s'engage pas dans le vallon de l'Infernetto mais franchit l'aréte rocheuse de sa rive gauche (Le Coste) pour déterminer un vallon secondaire et rejoindre la crête principale immédiatement au nord du sommet du Monte Pertusa : il se reconstitue ainsi, le long de sa crête le redoublement de la succession des calcaires triasiques.



Coupe transversale au niveau du col de Mary (coupe orientée SW-NE) (extrait de la publication n° 024)
De gauche à droite : Ø4 = surface de chevauchement de la nappe de Chambeyron ; ØM = surface de chevauchement de l'écaille des andésites de Marinet (ployée en anticlinal) ; Ø6 = faille de La Barge ; ØR = faille de Ceillac ; Ø'R = chevauchement (renversé) de l'unité de Combe Brémond.
légende des figurés

La partie inférieure, orientée N-S, du Valle dell'Infernetto est nécessairement parcourue par un accident tectonique assez important car ses deux versants sont remarquablement dissemblables. Mais la signification exacte de cet accident en termes de dynamique tectonique est peu claire de sorte qu'il est préférable de le désigner seulement comme l' "accident de l'Infernetto".

image sensible au survol et au clic
La terminaison des crêtes méridionales issues du chaînon de Chambeyron, vue du SE depuis la butte du Monte Russet (grangie di Chiapera)

En effet on vient de voir que sa rive orientale est constituée par un empilement de couches disposées à l'endroit et inclinées vers l'ouest, appartenant à l'unité du Pertusa et à son soubasement l'unité de Marinet. Au contraire sa rive opposée, au sud du Passo dell'Infernetto, Costa delle Manze et Monte Cerello appartient à la nappe de Sautron (dont la succession triasico-jurassique est différente) et présente une structure en anticlinal déversé vers l'est.

Ces deux ensembles s'affrontent donc par une dislocation dont on peut imaginer qu'elle est à l'origine du déversement vers l'est de l'anticlinal du Rouchouse et comportarait donc un rejet de chevauchement vers le NE.


extrait de la publication n° 024

La lette Ø minuscule désigne la surface de chevauchement de l'unité du Pertusa. Les pointillés correspondent aux quartzites de l'unité de Marinet. Les notations M et Cs (à l'aplomb du mot "Manze") localisent l'affleurement représenté à la figure suivante.

Dans les pentes sud-occidentales du Monte La Ciarm on observe que la couverture carbonatée du flanc ouest de l'anticlinal de Marinet est rebroussée en rétro-chevauchement sous le Trias calcaire (à l'endroit) de l'écaille du Monte Pertusa. Cette dernière constitue en fait l'ultime prolongement méridional visible de la nappe de l'Aiguille de Chambeyron, car ses affleurements viennent se terminer par biseautage en sifflet contre l'accident de l'Infernetto dans le bas du vallon de ce nom.


Détail du revers sud-ouest du Monte La Ciarm
(extrait de la publication n° 024)

Sous le chevauchement de l'unité du Pertusa est pincé un synclinal de couches post-triasiques.

La succession y est très réduite (comme le plus souvent dans la couverture carbonatée de l'unité de Marinet) et comporte de rapides variations (le Malm est absent dans le flanc normal du pli).

La disposition des couches est celle d'un crochon indiquant que la surface de chevauchement à joué avec une vergence vers l'est.

La haute Valle di Maurin, qui borde du côté est la crête du Monte Pertusa, descend du col de Mary jusqu'aux grangie Turre. Ce vallon est remarquablement ouvert, avec un fond mamelonné assez large : cela découle de ce qu'il prolonge structuralement le vallon de Mary en suivant la bande de calcschistes de Ceillac-Chiapera. De plus les affleurements de ces derniers se réduisent en contrebas du Chiot di Maria laissant largement la place à la bande de cargneules qui souligne le contact avec le terrains silicex de la bande du Roure et s'y épanouit largement, mais de façon passagère.


Coupe transversale, orientée SW-NE, au niveau du Monte La Ciarm, peu au nord des granges de Chiapera (extrait de la publication n° 024).
De gauche à droite : Ø4 = surface de chevauchement de la nappe de Chambeyron ; ØM = surface de chevauchement de l'écaille des andésites de Marinet (ployée en anticlinal) ; Ø6 = faille de La Barge ; ØR = faille de Ceillac ; Ø'R = chevauchement (renversé) de l'unité de Combe Brémond ; ØSL = chevauchement (renversé) des unités de schistes lustrés.
légende des figurés

 

image sensible au survol et au clic

La haute Valle del Maurin et les crêtes de son versant sud-ouest vues de l'est. (d'après une image extraite de "google-earth")
ØCh = surface de chevauchement de la nappe du Châtelet (unité du Brec) ; f.St = faille des cascades de Stroppia ; a.pA = anticlinal du Pas de l'Ane ; f.Ce = faille du Monte Cerello ; f.H = faille des Houerts (prolongement méridional vraisemblable) ; u.Marinet = unité de Marinet proprement dite ; ØaM = surface de chevauchement (renversée) de l'unité des andésites de Marinet (= "de Mary") ; f.B = faille de La Barge (prolongement méridional vraisemblable) ; f.CC = faille de Ceillac
M+cs = marbres versicolores du Malm et du Crétacé supérieur (voir la page Maurin) .

 


Carte géologique simplifiée
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Aiguille de Chambeyron et Larche
consulter l'aperçu structural général sur les montagnes au SE de la Haute Ubaye
consulter l'aperçu structural général sur la zone briançonnaise méridionale
consulter l'aperçu structural général sur la Haute Maira

Marinet

vallon de Mary

Roure
Aig. de Chambeyron

LOCALITÉS VOISINES

Albrage

Stroppia

Sautron-Saretto

Chiapera

 accueil HAUTE UBAYE

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 7/06/18