Mont Ruan, Bout du Monde

sources du Giffre

Le Fer-à-cheval se prolonge du côté nord-est par un cirque allongé, nommé le Bout du Monde, qui présente les mêmes caractéristiques touristiques et géologiques. Il entaille encore plus profondément le coeur du très large synclinal du Criou (dont l'axe passe peu au sud du Mont Ruan), en mettant au jour la charnière de l'anticlinorium couché du Ruan, le plus profond de tous ceux visibles dans le massif de Sixt.

image sensible au survol et au clic

les falaises sud-orientales du Bout du Monde, vues de l'ouest, depuis les pentes de Vogealle (Pierre du Dard).
f.O = faille des Ottans (voir ci-après un cliché plus détaillé de cet accident) ;
a.R = anticlinal (anticlinorium* couché) du Ruan ; s.BM = synclinal du Bout du Monde : on ne voit que le Tithonique de son flanc inverse, l'érosion n'ayant pas creusé assez profond (!) pour montrer l'autre flanc, indiqué néanmoins, schématiquement, pour la compréhension de la structure.
Chevauchements affectant le flanc normal de l'anticlinal du Ruan : ØP = chevauchement du Prazon ; ØR = chevauchement du Grand Mont Ruan (il se termine, par amortissement dans la barre tithonique, à l'aplomb du sommet du Tenneverge).
Pour clarifier le dessin des replis de l'anticlinal du Ruan, on a marqué les Terres Noires d'une légère surcharge bleue.
Voir la coupe interprétative schématique, ainsi que l'analyse de détail de la structure dans les clichés suivants.


On voit dans cette entaille le passage des plis couchés, qui affectent la partie inférieure de la succession stratigraphique, aux chevauchements plats qui se développent à partir du niveau de la barre tithonique.

Les failles de chevauchement des falaises supérieures du Bout du Monde (abrupts de Prazon), vues de l'ouest, depuis les pentes de Vogealle (Pierre du Dard).

La barre des calcaires tithoniques se redouble plusieurs fois en un système d'imbrications qui sont dues à l'apparition de failles plates (peu obliques au couches), de chevauchement.
ØT = chevauchement du Tenneverge ; ØP = chevauchement du Prazon ; ØR = chevauchement du Grand Mont Ruan ;

(C'est dans ces pentes que Jacques BALMAT, premier ascensionniste du Mont-Blanc avec Paccard, trouva la mort en 1834, à l'âge de 72 ans...)
version muette de l'ensemble des deux images ci-dessus et ci-dessous.

Les plis couchés des falaises inférieures du Bout du Monde, vus de l'ouest, depuis les pentes de Vogealle (Pierre du Dard).
Les couches du Dogger (= Jurassique moyen) montrent en coupe naturelle de très beaux plis couchés, empilés les uns sur les autres, selon de schéma des anticlinoriums en feuille de chêne, typique du mode de plissement "semblable", ce qui témoigne d'un comportement "incompétent" (en pâte à modeler) de ces roches.
La vue est orientée pratiquement selon l'axe des plis, dont le dessin n'est donc pas caricaturé.

Les escarpements du versant nord du cirque (sous le Petit Mont Ruan) montrent en outre de beaux exemples de failles extensives anciennes déformées lors du plissement.

même fenêtre < image plus grande, muette > nouvelle fenêtre
les falaises dominant le Bout-du-Monde, vues de l'ouest, depuis les abords du lac de Vogealle.

f.O = faille des Ottans. On voit clairement la distorsion de la surface de cassure de cette faille et de celle de sa faille satellite, plus méridionale (à droite). Cette déformation par le plissement porte à y voir des failles extensives anté-Nummulitique.
Cette origine explique aussi que les couches du Tithonique et du Berriasien se froissent de façon particulièrement intense aux approches de la surface de cassure, car celle-ci constituait un obstacle au glissement couche sur couche (ce processus de plissement était actif dans ces niveaux, comme en témoignent la présence de plis dysharmoniques* par décollement, tel celui visible peu en contrebas gauche du sommet des Tours de Saint-Hubert).

coupe au niveau du Bout du Monde

aperçu général sur le massif de Sixt  ;   coupes d'ensemble du massif


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Samoëns - Pas de Morgins
.
Carte géologique très simplifiée des environs des Dents du Midi
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074.


Bostan

Dents Blanches

Les Avoudrues

LOCALITÉS VOISINES

(Vallorcine)

Sixt

Fer à Cheval

(Aig. du Belvédère)
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section CHABLAIS

retour au début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 31/05/16