Crête de Sageroux - Petit Mont Ruan

la crête frontière franco-suisse au nord des sources du Giffre
page en cours de réalisation

Le cirque du Bout du Monde se ferme du côté nord par des pentes tout de même plus ouvertes que celles de ses alentours immédiats. Elles s'élèvent jusqu'à la frontière franco-suisse, constituée par la crête du Mont Sageroux, de la Tête des Ottans et du Petit Mont Ruan et appartiennent au versant oriental du ravin de la Vogealle.

image sensible au survol et au clic
La rive occidentale de la vallée des sources du Giffre, vue du sud depuis les environs du hameau du Pelly (cirque du Fer à Cheval). (cliché original obligeamment communiqué par M. Michel Delamette).
s.Rf = synclinal du Refuge de La Vogealle , a.Vo= anticlinal de la Vogealle ; s.S = synclinal de Sageroux ; a.O = anticlinal des Ottans ; f.O = faille des Ottans ; s.O = synclinal des Ottans ; a.Pr = anticlinal du Petit Ruan (repli principal, inférieur).


Au sud du Col de Sageroux ces pentes sont pratiquement inclinées vers le sud et accidentées de plusieurs échines rocheuses secondaires. Elles sont en prédominance installées sur les couches du Tithonique car celles-ci y sont redoublées par une succession de replis.

L'extrémité orientale de cette crête est accidentée par des reliefs plus vigoureux ...

Les escarpements du versant nord du cirque (sous le Petit Mont Ruan et la Tête des Ottans), en raison de leur orientation à peu près NW-SE, montrent les plis en coupe presque transversale (donc avec leur forme véritable). On y voit que sous le chevauchement du Mont Ruan, c'est-à-dire au plus profond de l'empilement tectonique le Tithonique lui même est affecté par un plissement foisonnant mais à assez grande longueur d'onde.

 Mais ces plis du Tithonique ne font qu'affecter le flanc normal de l'anticlinorium de la nappe de Morcles dont l'anticlinal du Petit Mont Ruan est le pli axial. Au niveau du Tithonique la charnière de ce pli, bien dessinée sur le versant suisse de la crête frontière n'affleure pas sur le versant français, ceci en raison du plongement axial ces structures vers le SW. Compte tenu de son orientation son tracé doit sans doute passer sensiblement à l'aplomb du Lac de La Vogealle, pour se prolonger sous la combe de la montagne d'Oddaz, où elle doit correspondre au cœur de l'anticlinal du Tuet, qu'y dessinent les couches du Crétacé (voir la page "Dents Blanches").

Or on constate, tant aux Dents Blanches qu'aux Dents d'Oddaz, que plus haut dans la série stratigraphique, au niveau de l'Urgonien, la charnière de ce pli ne se couche plus : elle est seulement déversée et l'on voit son flanc ouest se raccorder avec des plis plus nord-occidentaux. Cette constatation est en accord avec le fait que, plus au SE sur cette même transversale, l'entaille du Fer à Cheval traverse tout le Jurassique et atteint le socle cristallin sans montrer de trace convaincante d'un flanc inverse : c'est donc en se déplaçant vers le SW qu'intervient ce changement majeur par rapport à la structure observable en Suisse sur la transversale des Dents du Midi et de la Tour Sallière (voir la page "Tour Sallière").

image sensible au survol et au clic

Les falaises qui ferment le Bout-du-Monde du côté nord, vues de l'ouest, depuis les abords du lac de Vogealle.

a.pRs, a.pRi = replis anticlinaux supérieur et inférieur du Petit Ruan. s.O = synclinal des Ottans ; f.OE, f.Ow = failles orientale et occidentale des Ottans : on voit particulièrement la distorsion de la surface de cassure de cette dernière.

On observe en outre que ces couches sont décalées par des failles extensives : en effet elles coupent les strates presque perpendiculairement et déterminent un abaissement de leur lèvre orientale. On peut envisager qu'elles soient plus anciennes que le plissement (peut-être anté-Nummulitiques) car leurs surfaces de cassure sont déformées par emboutissement des niveaux peu déformables (Tithonique) dans les niveaux qui le sont plus (Berriasien, Terres Noires) de la lèvre opposée (mais ceci peut également être l'effet de compressions plus tardives sur des failles postérieure aux plis).

Cette interprétation expliquerait aussi pourquoi les couches du Tithonique et du Berriasien sont froissées de façon particulièrement intense aux approches de la surface de cassure : celle-ci devait en effet constituer un obstacle au glissement couche sur couche, processus très actif dans ces niveaux, comme en témoigne le type plutôt concentrique du reploiement des bancs tithoniques (voir l'article "ancrage").

La montagne de Sageroux, au nord du col de ce nom, doit sa silhouette lourde à des pentes molles qui sont plus orientées vers l'ouest et tombent sur le haut du ravin de la Vogealle (voir la page "Vogealle"). Elles sont en effet constituées par le cœur du large anticlinal de la Combe aux Puaires (dont l'axe remonte vers l'est) et affectées en grande partie par des glissements de versant qui sont déclanchés à la faveur des larges dénudations qui y affectent les terrains marneux du Valanginien ...
image sensible au survol et au clic

Le versant oriental du vallon de La Vogealle, vu du SW, depuis la Pointe de Bellegarde. (cliché original obligeamment communiqué par M. Michel Delamette).a.T = anticlinal du Tuet ; s.cP = synclinal de la Combe aux Puaires ; f.Sa = faille du Sageroux.

Le revers suisse de la crête de cette montagne est profondément entaillé par la tête du ravin de Suzanfe, ce qui en donne une vue presque orthogonale aux structures. On est frappé par fle contraste entre l'ampleur du synclinal de la Combe aux Puaires et l'étroitesse de l'anticlinal du Tuet, dont les deux flancs sont plaqués l'un contre l'autre.

image sensible au survol et au clic

Le revers oriental du Mont Sageroux, vu de l'est depuis le glacier du Ruan. (cliché original obligeamment communiqué par M. M. Petetin).
a.pR = anticlinal de la Pointe Rousse ; f.Sa = faille de Sageroux ; s.cP = synclinal de la Combe aux Puaires ; a.T = anticlinal du Tuet ; s.dB = synclinal des Dents Blanches.

 


coupe au niveau du Bout du Monde

aperçu général sur le massif de Sixt  ;   coupes d'ensemble du massif


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Samoëns - Pas de Morgins
.
Carte géologique très simplifiée des montagnes frontalières au nord-est de Samoëns
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074.


Dents Blanches

Val d'Illiez

Dents du Midi
Vogealle

LOCALITÉS VOISINES

Tour Sallière

Les Avoudrues

Bout du Monde

Barberine
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section CHABLAIS

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 14/04/18