col de Vars, crêtes de Paneyron

les confins de l'Embrunais et du Briançonnais entre bassins de la Durance et de l'Ubaye

Le col de Vars fait communiquer le bassin de la Haute Durance avec celui de l'Ubaye à travers une crête W-E qui court entre les sommets du Paneyron et de l'Eyssina (voir le versant de ce dernier sommet à la page "Parpaillon"). Il s'ouvre dans une vaste zone de molles croupes installées sur les schistes noirs de la formation du col de Vars (qui est l'un des termes de la succession des nappes de flysch de l'Embrunais).

image sensible au survol et au clic

Le col de Vars et les crêtes du Parpaillon vus du nord depuis les pentes de la Pointe de Chatelret
s.M = synclinal de Meyronnes (les abrupts de la Tête de Vallon Claous montrent des plis parasites de son flanc normal et la Tête de Cassoun appartient à son flanc inverse).

Ces couches forment également tout le versant oriental du col jusqu'au sommet du Paneyron inclus.

 On a d'abord considéré cet ensemble de couches comme appartenant à une entité tectonique indépendante. Il semble toutefois plausible de la rattacher à la nappe du Parpaillon orientale, dont elle représenterait la partie inférieure de la succession stratigraphique. En effet plus au nord (au col de Jaffueil, entre Eyssina et Pic de Chabrières : voir la page "Mayt-Claux"), les schistes de Serenne sont stratigraphiquement intercalés, entre le flysch à Helminthoïdes et les schistes du col de Vars, dans la succession, ici à l'endroit, de cette nappe.


Les pentes nord-occidentales du col de Vars, au NE du refuge Napoléon) vues du nord-ouest, depuis l'échine de Peinier descendant du Paneyron (point 2227 de la crête de la Mayt).
sVg = puissantes passées de grès intercalées stratigraphiquement dans les schistes du col de Vars ("scV").
f.P = faille du Paneyron, prolongement septentrional de l'accident de Saint-Ours.


Dans cet ensemble monotone on trouve exceptionnellement, à la crête de la Selle et surtout à la pointe de Chatelret, des niveaux plus riches en bancs de grès, qui forment des reliefs un peu plus énergiques. On pourrait penser qu'ils représentent des klippes de flysh gréseux de la nappe du Parpaillon, comme les témoins apparemment similaires de la rive gauche de l'Ubaye ; mais les études les plus récentes (Cl. Kerckhove) ont conclu qu'ils sont intercalés dans les schistes noirs du col de Vars et appartiennent à la succession stratigraphique de l'unité de Serenne.

image sensible au survol et au clic

Le versant septentrional du Paneyron, rive droite du Chagne en amont de Vars - Sainte-Marie, vu du nord-ouest, depuis les pentes de Rebrun.
Relief très mou, dû à la présence de matériel morainique recouvrant les formations à prédominance argileuse du flysch noir briançonnais (fn) et de l'unité de Serenne (sS et scV).
ØS = surface de chevauchement de l'unité de Serenne (nappes de flyschs de l'Embrunais) sur la zone briançonnaise ; f.P = faille du Paneyron, prolongement septentrional de l'accident de Saint-Ours et (vraisemblablement) de la faille du Ruburent (son tracé est jalonné de copeaux de matériel briançonnais, en forme de navettes*).



image sensible au survol et au clic

Le versant méridional du col de Vars, vu du SE depuis la crête orientale de la Tête de l'Homme (Plate de Bouchiers) (cliché original obligeamment communiqué par Mr A.Dufour).
n.P = nappe du Parpaillon ; s.M = flanc oriental, renversé, du synclinal de Meyronnes ; ØpC = surface de chevauchement de l'unité du Pic Crévoux - Eyssina ; f.P = faille du Paneyron (prolongement septentrional de l'accident de Saint-Ours) ; f.C = faille du ravin des Couniets.
sS = schistes de Serenne (les astérisques verts situent les brèches à matériel de roches vertes du Peyron) ; sv = schistes versicolores ; scv = schistes noirs du col de Vars.
fn(ol) = "complexe olistolitique" à matrice de flysch noir briançonnais.




Coupe passant plus au nord que le col de Vars, à la latitude du refuge Napoléon (par C. Kerckhove, légèrement retouché).
ØE = surface de charriage des nappe de l'Embrunais ; s.M = synclinal de Meyronnes ; f.P = faille du Paneyron (prolongement de l'accident de Saint-Ours).
"sVg" = niveaux gréseux de la pointe de Chatelret, intercalés dans les schistes du col de Vars.

--------

 Depuis le sommet routier du col de Vars lui même la vue est pratiquement bouchée ... Par contre en descendant de 1 km sur son versant sud, jusqu'au lacet supérieur de la D.902, on a une excellente vue sur les confins de la zone briançonnaise et des Flyschs de l'Embrunais en rive gauche de l'Ubaye :


La rive gauche de l'Ubaye, vue du nord-ouest depuis le lacet supérieur (alt. 2022) de la route du col de Vars (interprétation ci-dessous).


La rive gauche de l'Ubaye : croquis panoramique, vu du nord-ouest, depuis le col de Vars.
sCV = schistes noirs "du Col de Vars" ; s.S = schistes gris "de Serenne" ; FHg = flysch à Helminthoïdes gréseux (unité de l'Eyssilloun) ; fhc = flysch à Helminthoïdes calcaire (unité du Parpaillon).
remarquer que l'unité de Serenne est affectée de replis qui font réapparaître le terme supérieur de sa succession (les schistes de Serenne) en plusieurs bandes. Or plusieurs, telle celle de la Plate de Bouchiers, ont une structure antiforme avec une voûte de pli qui s'enfonce sous les schistes du col de Vars. Cette disposition a été interprétée comme due au reploiement d'une succession préalablement renversée, mais sa compréhension reste quelque peu énigmatique.
données complémentaires sur la stratigraphie et sur la tectonique de ces formations.



consulter l'aperçu général sur l'Embrunais - Ubaye

 


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Embrun (2° édition, sous presse)

Carte géologique simplifiée
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

(Crévoux)

(Crêtes de la Mayt)

Couniets
(Parpaillon)

LOCALITÉS VOISINES

La Mortice

Condamine Châtelard

Saint-Paul, Serennes

gorges de l'Ubaye
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

  accueil HAUTE UBAYE

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 21/04/16