Bonneval-sur-Arc
La plus haute localité de la vallée de l'Arc, au pied sud du col de l'Iseran.

Le village de Bonneval et son hameau amont de Tralenta sont situés dans la très haute vallée de l'Arc, à l'endroit où la D.902 quitte le fond de vallée pour gravir les pentes de rive droite jusqu'au col de l'Iseran, plus précisément au débouché de la gorge du torrent de la Lenta, qui descend de ce col. Le creusement de la vallée de L'Arc y atteint le socle cristallin du flanc ouest du vaste bombement de socle cristallin du massif du Grand Paradis.
image sensible au survol et au clic

la rive droite de la vallée de l'Arc à Bonneval, vue du sud, depuis le rebord septentrional du plateau d'Andagne.
Unités de schistes lustrés ligures : n.Ch = nappe du Charbonnel ; n.Al = nappe de l'Albaron et de la Pointe Pers ; n.Bo = nappe "basale" de Bonneval.
Øsl (en vert) = surface basale de chevauchement des nappes de schistes lustrés ligures sur la coupole de socle cristallin briançonnais du Grand Paradis : noter son dessin anticlinal sous les replats d'alpage des Arses).
f.F = prolongement en rive droite de la faille du couloir des Fontaines (? : cela suppose qu'il s'agisse d'un décrochement sénestre) ; f.L = faille de Lécharenne (elle détache de la masse principale du socle les reliefs saillants de sa partie haute).

C'est peu en aval de Bonneval (dès le premier lacet de la route de l'Iseran sur sa rive droite) que la vallée de l'Arc perce la voûte de la coupole de socle cristallin car la surface de cette dernière plonge globalement vers le sud-ouest. Plus en aval elle s'inscrit alors dans l'empilement des nappes de schistes lustrés, qui culmine sur sa rive droite avec les sommets de Méan Martin en rive droite et de l'Albaron en rive gauche.

image sensible au survol et au clic

La vallée de l'Arc et les villages de Bonneval-sur-Arc vus de l'est, depuis le chemin de Bonneval aux Évettes.
Unités de schistes lustrés ligures : n.MM = nappe de Méan Martin ; n.Ch = nappe du Charbonnel ; n.Al = nappe de l'Albaron et de l'Aiguille Pers ; n.Bo = nappe "basale" de Bonneval. f.F = faille du couloir de la Fontaine.
Øsl = surface basale de chevauchement des nappes de schistes lustrés ligures sur la coupole de socle cristallin briançonnais du Grand Paradis.

Ces gneiss, relativement autochtones arment les deux épaulements symétriques des Arses et des gorges de raccordement de la Lenta, en versant nord de la vallée, et de celui du bord septentrional du plateau d'Andagne en versant sud. Leurs affleurements s'élargissent fortement plus à l'est, en amont de l'Écot pour former la crête frontière (et notamment les crêtes des Levanna et du Mulinet).

image sensible au survol et au clic

La vallée supérieure de l'Arc à Bonneval, vue de l'ouest depuis le premier lacet de la route de l'Iseran.
n.Al = nappe de l'Albaron et de la Pointe Pers ; n.Bo = nappe "basale" de Bonneval ; Øsl (en vert) = surface basale de chevauchement des nappes de schistes lustrés ligures ; f.F = faille du couloir de la Fontaine.

Les pentes plus douces qui s'élèvent au dessus de ces épaulements sont constituées par des schistes lustrés, au sein desquels on distingue plusieurs unités empilées qui sont de haut en bas les nappes du Charbonnel, de l'Albaron et de Bonneval (les deux plus basses sont séparées, en rive nord, par des lames de cargneules plus ou moins continues.

image sensible au survol et au clic

Les pentes inférieures du Vallonnet et la rive gauche de la vallée de l'Arc à Bonneval vus du nord, depuis le tournant du débouché du vallon de la Lenta, sur la route de l'Iseran
n.Al = nappe de l'Albaron et de la Pointe Pers ; n.Bo = nappe "basale" de Bonneval ; Øsl (en vert) = surface basale de chevauchement des nappes de schistes lustrés ligures
f.V = faille du Vallonnet (lèvre de droite, méridionale, abaissée) ; f.F = faille du couloir de la Fontaine. Cette cassure N-S surélève à droite l'extrémité occidentale des affleurements de socle cristallin (indiqués, par erreur, en serpentinites sur la carte géologique "Tignes") ; sa surface de cassure est, assez curieusement, garnie par une lame décamétrique de marbres jurassiques.


On doit souligner que les schistes lustrés inférieurs, de la "nappe de Bonneval", ne sauraient véritablement représenter la couverture stratigraphique du socle cristallin car ils en sont séparés par une lame de cargneules (d'épaisseur en général décamétrique) qui soulignent la surface de chevauchement basale des nappes d'origine ligure (à roches vertes).
Ces cargneules recouvrent la véritable couverture "autochtone"* du socle, qui affleure de façon d'ailleurs discontinue : elle est représentée par une dalle, épaisse de quelques dizaines de mètres, de marbres phylliteux (= riches en cristaux scintillants de minéraux pailletés, proches des micas), à patine brun ocre, que l'on rapporte au Jurassique (elle représenterait une série réduite, du type de celles que l'on trouve sur les crêtes des blocs basculés formés à cette époque).

 

voir la coupe schématique de la marge sud de la Vanoise.

 Liste des notations utilisées pour les schistes lustrés (entre crochets celles correspondantes des cartes B.R.G.M):
- slf  [cF] = schistes lustrés à lits de grès, de type "flysch" (nappe sommitale, du Grand Vallon)
- slm [csM] = Calcschistes clairs, peu argileux, voire marbreux (présents seulement dans la partie supérieure de la nappe moyenne orientale, du Charbonnel).
slc [csC] = Alternances schisto-calcaires, du faciès le plus banal (nappes supérieures des schistes lustrés : Sassière et Sana et partie basse de la nappe moyenne orientale, du Charbonnel)
sls [csS] = Schistes sombres, peu carbonatés, souvent riches en intercalations ophiolitiques qui sont sans doute principalement des olistolites (nappe moyenne occidentale, de Méan Martin) 
slci [c] = Alternances schisto-calcaires, à lits détritiques terrigènes ou ophiolitiques, reposant en couverture sur des "roches vertes"  (nappe inférieure, de l'Albaron)
slb [c] = Alternances schisto-calcaires banales, à semelle de cargneules (nappe basale, de Bonneval)

sl [c] = Schistes lustrés non différenciés (par oubli ou incertitude d'attribution).

voir l'exposé sur la nomenclature des nappes de schistes lustrés ligures
aperçu général sur la Vanoise

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Tignes et Lanslebourg


Carte géologique simplifiée des abords de Bonneval

redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°, par M.Gidon (1977), publication n° 074
plus au nord ;
plus à l'ouest < cartes voisines > plus à l'est
plus au sud
Autre découpage de la même carte, par coupures moins agrandies et couvrant des secteurs plus larges


col de l'Iseran (Maurienne)

Aiguille Pers ; Sources de l'Isère

Carro ; Levanna
Méan Martin

LOCALITÉS VOISINES

Mulinet ; Évettes

Lanslevillard

Avérole

Albaron
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

accueil section Vanoise

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 11/04/21