chaînon du Monte Boulliagna


Le Monte Boulliagna domine Chiappera à l'ouest et Acceglio du côté sud. C'est le point culminant d'un chaînon qui sépare les deux affluents des sources de la Maira, la valle del Maurin à l'ouest et le Rio Mollasco à l'est.


Le chaînon du Boulliagna et le valle del Maurin, vus du SW, d'avion



Le versant occidental du Monte Boulliagna, vu du NW, d'avion


Ce chaînon représente pratiquement le témoin le plus méridional des affleurements de terrains carbonatés de la zone Ceillac-Chiappera (plus au sud on n'en trouve plus que des lambeaux cicatriciels).



image plus grande (nouvelle fenêtre) -/- extrait de la publication n° 024
(M.Gidon, 1962)

Les montagnes de la Valle del Maurin, de part et d'autre de Chiappera, vues du sud-est, depuis le Colle Ciarbonet.
Ø1 = surface de chevauchementde la nappe de Sautron ; Ø2 = Contact tectonique entre l'unité de Marinet et la nappe de Sautron ; Ø3 = prolongement méridional de la faille des Houerts ; Ø4 = faille de La Barge (= limite occidentale de la bande des calcschistes de Ceillac) ; Ø5 = faille de Ceillac (= surface limite, occidentale, de l'unité du Roure).


L'essentiel de ce chaînon est constitué par une succession briançonnaise, très proche de celle de la nappe de la Font-Sancte. Elle est globalement disposée à l'envers et inclinée en moyenne à 45° vers l'ouest. Mais il ne s'agit pas d'une simple dalle car cette succession renversée se complète du côté nord-ouest (Monte Eighier) par une succession à l'endroit puis un rebroussement synclinal.


extrait de la publication n° 024
Coupe transversale de la haute vallée de la Maira à la latitude de Chiappera (extrémité nord du chaînon du Monte Boulliagna).
Ø3 = surface de chevauchement de la nappe de Sautron ; ØM = Contact tectonique entre l'unité de Marinet et la nappe de Sautron (= prolongement méridional de la faille des Houerts) ; Ø'M = surface de chevauchement (renversée vers l'est) de l'unité des andésites de Marinet (= "de Mary") ; Ø4 = faille de Ceillac-Chiappera ; ØR = surface de chevauchement (renversée vers l'est) de l'unité du Roure ; Ø'R = surface de chevauchement (renversée vers l'est) de l'unité de Combe Brémond ; ØSL = surface de chevauchement (renversée vers l'est) des unité de schistes lustrés.
légende des figurés (nouvelle fenêtre)


De plus, du côté sud-est, à la Costa Boulliagna, le flanc inverse de la dalle de carbonates triasiques s'accidente d'un synclinal couché vers l'est, à coeur de marbres en plaquettes encadré au dessus et au dessous par les barres calcaires du Jurassique.


d'après une image extraite de "google-earth"
La rive droite du Val Mollasco et le versant NE du Monte Boulliagna, vus de l'est.


 


Les abrupts orientaux de la Costa Boulliagna, vus du sud-est depuis les pentes de Frere (SE d'Acceglio)



extrait de la publication n° 024
Coupe transversale de la haute vallée de la Maira à la latitude de Saretto (extrémité sud du chaînon du Monte Boulliagna).
Ø3 = surface de chevauchement de la nappe de Sautron ; ØM = Contact tectonique entre l'unité de Marinet et la nappe de Sautron (= prolongement méridional de la faille des Houerts) ; Ø'M = surface de chevauchement (renversée vers l'est) de l'unité des andésites de Marinet (= "de Mary") ; Ø4 = faille de Ceillac-Chiappera ; ØR = surface de chevauchement (renversée vers l'est) de l'unité du Roure ; Ø'R = surface de chevauchement (renversée vers l'est) de l'unité de Combe Brémond ; ØSL = surface de chevauchement (renversée vers l'est) des unité de schistes lustrés.
légende des figurés (nouvelle fenêtre)


Les abrupts sud-orientaux de la Costa Boulliagna, vus du sud-est


Ce dispositif plissé est en outre débité par une série de failles à faible pendage vers l'ouest et à vergence est. Elles sont vraisemblablement formées postérieurement aux plis, lors du rétrodéversement des structures.

Ces failles, presque horizontales, semblent se brancher sur les failles plus redressées qui limitent l'unité du Boulliagna, savoir du côté est la faille de Ceillac et du côté ouest celle de La Barge. On peut envisager que cette géométrie indique qu'il s'agit de failles secondaires "de Riedel"* de ces deux grandes cassures.


Coupe détaillée de la partie méridionale du chaînon du Monte Boulliagna
extrait de la notice de la carte géologique, feuille Aiguille de Chambeyron
C'est la coupe que l'on relève en parcourant les abrupts méridionaux de la Costa Boulliagna
On voit qu'entre les deux grandes cassures qui limitent la bande de terrains carbonatés de Ceillac - Chiappera cette dernière est affectée de plis assez aplatis et recoupée de failles à faible pendage.



Carte géologique simplifiée
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Aiguille de Chambeyron
consulter l'aperçu structural général sur les montagnes au SE de la Haute Ubaye
consulter l'aperçu structural général sur la zone briançonnaise méridionale
consulter l'aperçu structural général sur la Haute Maira

Valledel Maurin

Monte Albrage

Chiappera

LOCALITÉS VOISINES

Val Mollasco

Saretto

Freid Ciarbonet

Acceglio
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil HAUTE UBAYE

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 13/02/15