Col d'Anon, Freissinières, Rocher Touard

montagnes à l'ouest de la Durance entre La Roche-de-Rame et L'Argentière

L'échine montagneuse qui sépare les basses vallées de la Biaysse, au sud, et du Fournel, au nord, prolonge vers l'est la crête de Dourmillouse, sculptée dans le flysch nummulitique autochtone, mais elle est formée, à partir de la Tête de la Lauzière par du matériel charrié, en l'occurrence par une dalle de calcaires du Dogger subbriançonnais pour ce dernier sommet. Immédiatement plus à l'est, cette crête est affectée par la profonde ensellure du col d'Anon qui correspond au passage de l'accident frontal du Briançonnais (il abaisse ici les unités briançonnaises en contrebas est de l'écaille de la Lauzière).

image sensible au survol et au clic

La vallée de la Durance en aval de La-Roche-de-Rame, vue du sud depuis le hameau de Moureisse (route du col de Vars au sud de Guillestre).
N.B. : les surface de contact entre les trois ensembles tectoniques majeurs qui se partagent le versant septentrional de la vallée de la Biaysse disparaissent en avant-plan, où ils sont masqués derrière les pentes qui s'élèvent, depuis Champcella, vers la Tête de Gaulent.
n.Cp = nappe de Champcella ; f.D = faille de la Durance ; n.PH = nappe de Peyre Haute.


image sensible au survol et au clic

La crête de la Séa et la vallée de la Durance vues du nord-est, depuis le Serre des Fourches.
a.A = charnière de l'anticlinal de l'Argentière ; Øbr = surface de contact tectonique entre les unités briançonnaises et subbriançonnaises ; n.rC = nappe de Roche Charnière ; n.Cp = nappe de Champcella.
failles extensives (satellites probables de la faille de la Durance) : f.L = faille du col des Lauzes ; f.T = faille du Rocher Touard.


Du côté oriental cette crête se termine par la barre des falaises du Roc Touard, qui surplombe la vallée de la Durance entre La Roche-de-Rame et L'Argentière et qui donne une coupe naturelle de sa structure en nappes empilées.

image sensible au survol et au clic

d'après une image extraite de "google-earth"
Le versant nord-oriental de la crête de la Séa, en vue plongeante depuis le N-NE.
Øbr
(en rose) = surface de contact tectonique entre les unités briançonnaises et subbriançonnaises.
n.rC = nappe de Roche Charnière ; n.Cp = nappe de Champcella ; ØS = chevauchement (accessoire) de la Séa.
f.T = faille du Rocher Touard ; f.L = faille du col des Lauzes ; f.Sm = faille du Serre Mou.
N.B. Les pentes de rive droite du Fournel sont considérées ici comme appartenant à la nappe de Roche Charnière (contrairement aux attributions anciennes), en accord avec les données fournies par le versant opposé (vallée de la Biaysse).


figure plus grande (nouvelle fenêtre)

La rive droite de la Durance
entre La Roche de Rame et l'Argentière (extrait, légèrement retouché, de J.DEBELMAS 1955a, fig.27).
voir la suite du panorama vers la gauche à la page "Champcella".

La vallée de la Biaysse en aval de Freyssinières entaille également cet empilement de nappes en montrant encore plus clairement que leurs surfaces de chevauchement sont recoupées et décalées par des failles extensives orientées presque N-S : Ces cassures prolongent, au nord du cours de la Biaysse, les failles de même type qui s'étagent dans les pentes qui dominent Champcella. Comme elles, ce sont des satellites mineures du faisceau de la faille de la Durance : elles découpent les unités empilées de la rive droite de cette dernière en un escalier descendant vers la vallée.

image sensible au survol et au clic

Le versant occidental de la crête de la Séa, vu du SW depuis les abords du col des Combes (revers nord de la montagne de Serre Piarâtre).
ØBr = accident "frontal" du Briançonnais ; n.Cp = nappe de Champcella ; n.rC = nappe de Roche Charnière.
Les failles extensives orientées presque N-S qui recoupent et décalent les surfaces de chevauchement de ces nappes coupent la falaise en oblique (ce qui donne l'impression que leur pendage est plus faible qu'il ne l'est en réalité) :
f.L = faille des Lauzes ; f.P= faille du Puy ; f.T = faille du Rocher Touard.
compléments concernant les parties masquées sur le croquis ci-dessous :


figure plus grande (nouvelle fenêtre)

La rive droite de la Biaysse au nord de Freissinières (extrait de J.DEBELMAS 1955a, fig.26).


figure plus grande (nouvelle fenêtre)

coupe NW-SE selon les crêtes de rive droite de la Biaysse au nord de Freissinières (extrait de J.DEBELMAS 1955a, pl.V, coupe 14, légèrement retouchée).
ØsB = chevauchement des unités subbriançonnaises sur l'autochtone ; ØBr = accident "frontal" du Briançonnais ; f.L = faille des Lauzes ; f.T = faille du Rocher Touard.


La coupe de la vallée de la Biaysse montre que la nappe de Roche Charnière se poursuit vers le NW sous la Roche de la Séa, puis forme à elle seule la totalité du matériel briançonnais affleurant au delà de la faille du col des Lauzes : cela a pour conséquence que, sur le versant Durance de la crête, les terrains permo-triasiques qui affleurent au nord de cette faille doivent être rapportés aussi au soubassement de la nappe de Roche Charnière (alors qu'ils avaient été attribués à la nappe de Champcella), ce qui s'accorde d'ailleurs avec les caractères de réduction de la succession jurassique de ces affleurements. Cette conclusion s'étend, en rive gauche du Fournel, jusqu'au matériel constitutif du signal des Têtes (ce qui en rend d'ailleurs la compréhension structurale plus facile).


voir la carte structurale du Briançonnais méridional.

Carte géologique simplifiée des abords du confluent Guil - Durance
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074  

Voir
les colonnes stratigraphiques des diverses unités tectoniques du secteur.
Voir
l'
aperçu général sur la tectonique du Briançonnais et plus précisément celui sur les chaînons à l'ouest de la Durance.
Voir aussi l'aperçu général sur la bordure orientale du Massif du Pelvoux.
cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Guillestre.
ouvrage à consulter : DEBELMAS J. (1955a). - Les zones subbriançonnaises et briançonnaises occidentales entre Vallouise et Guillestre (Hautes-Alpes) . Mém. Serv. Carte Géol. France, 171 p., 37 fig., 7 pl., 1 carte géol. et 1 schéma struct.


(L'Aiglière, Fournel)

Oréac ; Pousterle

L'Argentière
(Dourmillouse)

LOCALITÉS VOISINES

Tête des Aiguillons

Gaulent

Champcella

La Roche de Rame
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Briançonnais

début de la page

sommaire de GEOL_ALP
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 8/11/16