Valle Cavera, Monte Omo, Colle Fauniera

le haut Vallon de l'Arma et le passage routier entre les vallées de la Stura et de la Maira


page en début de rédaction !

Le Valle Cavera est le nom donné à la partie tout-à-fait supérieure (la plus occidentale) du Val de l'Arma, en amont de Viridio (endroit où il conflue avec le Vallone Serour). Ce vallon débouche, à son sommet (au colle Valcavera), sur les hautes étendues d'alpages du Val Chiaffrea, qui sont drainés directement, en direction du sud-ouest, vers la haute vallée de la Stura (Sambuco). D'autre part la route qui accède à ce col continue à s'élèver sur son versant septentrional pour franchir, au colle Fauniera, la crête de partage des eaux avec la vallée de la Maira et en descendre sur le vallon de Chiappi.


Le vallon et le colle Valcavera vus de l'est depuis les pentes de rive gauche, au dessus du Gias Viridio.



Coupe sur la transversale du colle Valcavera (extrait de la publication059, M.GIDON 1972, présentation retouchée)
Sa, Nappe de Sautron ; Ma, Gypses et cargneules de la Margherina (coussinet basal de l'Unité de la Gardetta) ; RP, Nappe de Rocca Peroni ; Ru, Unités du Monte Ruissas et du Vallone Serour ; Gi, Unités du Giordano, du Val Chiaffrea, des Due Uomini et du Gias Rabbie ; Pi, Unités de la Piconiera et de Servagno ; Au, Autochtone.



La Cima Fauniera et la Punta Parvo, (versant nord du Val Cavera), vues du sud, depuis l'échine orientale du Monte Omo.



(extrait de la publication059, M.GIDON 1972, présentation retouchée)

Sa, Nappe de Sautron ; Ga, Unités siliceuses de la Gardetta et de la Punta Parvo (semelle de la nappe de Sautron ?) ; Ma, Gypses et cargneules de la Margherina (coussinet basal de l'Unité de la Gardetta) ; Ro, Nappe du Rouchouze (RoV, Unité de Viridio) ; RP, Nappe de Rocca Peroni (PRo, Unité de l'Omo ; RPt, Unité de la Cima di Test) ; Ru, Unités du Monte Ruissas et du Vallone Serour.




Le débouché aval du Valcavera, entre Monte Omo et Monte Parvo, vu du sud-est depuis les pentes méridionales du Gias Viridio.



(extrait de la publication059, M.GIDON 1972, présentation retouchée)

Sa, Nappe de Sautron ; Ga, Unités siliceuses de la Gardetta et de la Punta Parvo (semelle de la nappe de Sautron ?) ; Ma, Gypses et cargneules de la Margherina (coussinet basal de l'Unité de la Gardetta) ; Ro, Nappe du Rouchouze (RoV, Unité de Viridio) ; RP, Nappe de Rocca Peroni (PRo, Unité de l'Omo ; RPt, Unité de la Cima di Test) ; Ru, Unités du Monte Ruissas et du Vallone Serour.


 

version plus grande
légende générale des coupes des montagnes de rive gauche de la Haute Stura

(extrait de la publication059, M.GIDON 1972, présentation retouchée)



 

Colonne stratigraphique de l'unité de l'Omo :
Succession briançonnaise bien caractérisée, de type classique (sans Lias) avec discordance du flysch noir sur les divers terrains plus anciens.
(extrait de la publication059, M.GIDON 1972, présentation retouchée)

Abréviations : fn, Faciès « flysch noir », cs, Faciès calcschistes du Crétacé supérieur et de l'Éocène (br : brèches de niveaux divers) ; cm, Crétacé moyen ; ci, Néocomien ; M, Faciès calcaire du sommet du Malm (sil. : niveaux à silex) ; Ar, Calcaires argileux « argoviens », tn, Faciès « terres noires » (Oxfordien), Ca, « Callovien » ; D, Barre calcaire du Dogger ; Sin., Sinémurien (?) ; Het., Hettangien (?) ; Rh, Rhétien ; tk, Cargneules triasiques ; ts, Schistes, brèches et dolomies « postladiniennes » ; td, Dolomies ladiniennes ; tc, Calcaires anisiens.

   

 

 


Essai d'interprétation des complications structurales des alentours du Val Cavera :


(extrait de la publication059, M.GIDON 1972, présentation retouchée)

Coupes interprétatives des chaînons du secteur de Viridio, destinées à expliquer la formation de la structure actuelle.
Coupe 1 : Étape intermédiaire montrant une structure comportant les principaux charriages et un cisaillement longitudinal (faille de la Cima di Test et du Gias Viridio superiore).
Coupe 2 : Étape finale après intervention des serrages tardifs ; l'ensemble des structures antérieures a subi un redressement et un certain déversement vers l'E ; la semelle siliceuse de la nappe de Sautron s'est pincée synclinalement entre l'unité de la Cima di Test et celle du Monte Viridio.

La coupe 2 correspond aux coupes 8 à 14 de la planche de coupes, mais elle en donne une interprétation synthétique, de sorte que la position structurale de divers points repères, situés en réalité sur des transversales différentes, a pu y être indiquée. La surface topographique recoupe, en gros, ce dispositif à un niveau d'autant plus bas que la transversale considérée est plus orientale, mais les rapports des diverses unités sont légèrement différents suivant les transversales (notamment du fait de plongements axiaux différents d'une unité à l'autre).
On remarquera que l'unité du Monte Viridio est, par sa position, sous le siliceux Gardetta-Punta Parvo, l'homologue probable de la nappe du Rouchouse (qui ne serait ici qu'ébauchée). Toutefois, si ce matériel siliceux de la Gardetta est l'homologue de celui du Ruburent et de l'Oserot, l'unité du Monte Viridio serait une écaille intermédiaire entre nappe du Rouchouze et nappe de Rocca Peroni, écaille que l'on pourrait considérer comme une complication structurale liée aux dislocations de la zone des racines de la nappe du Rouchouse.




Carte géologique simplifiée
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Larche
consulter l'aperçu structural général sur la zone briançonnaise méridionale
consulter l'aperçu structural général sur la Haute Stura

colle del Mulo

Preit Marmora

Esischie Reina
Giordano

LOCALITÉS VOISINES

Piconiera

Monte Salè

Viridio

 accueil HAUTE UBAYE

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 30/06/15