Le Massif de Chambeyron

aperçu d'ensemble

Le massif de Chambeyron sensu stricto correspond à la partie des crêtes frontalières franco-italiennes qui est drainée par la vallée supérieure de l'Ubaye au niveau de ses gorges (en y englobant les crêtes qui encadrent le vallon de Mary).

  vue d'ensemble sur les gorges de la Haute Ubaye


version plus grande
Panorama de la rive gauche de la gorge de la Haute Ubaye (croquis pris depuis la Tête du Seingle).
NB : Le tracé Ø1, qui traverse la moitié droite de la figure, en diagonale descendante, se confond en partie avec celui de la faille des Houerts, qui le recoupe. Ce dernier accident, tardif, a un rejet de rétrocharriage, dont la vergence (vers la gauche) est indiquée par les charnières qui affectent les abords de la surface de cassure, notamment dans les abrupts encadrant les pentes des Chalanchassas.
(extrait de la publication n° 024 , retouché)
consulter la légende générale des abréviations / / dans sa version de grande taille


Les nappes qui le constituent, uniquement formées de matériel calcaire, s'organisent en un empilement dont l'unité la plus basse (unité de Marinet) est au contraire constituée surtout par le matériel siliceux permo triasique. Elle est ployée en un anticlinal de Marinet dont le coeur correspond aux lacs de ce nom. Ce pli est nettement déversé vers l'est, de sorte que son axe marque la limite avec un domaine nord-oriental où les nappes, toujours plongeantes vers le sud-ouest, sont disposées avec leur succession stratigraphique à l'envers (à l'est).


Coupe schématique de la rive gauche de la Haute Ubaye.
- les couleurs individualisent les unités tectoniques (même légende que pour la carte)
- les figurés en noir correspondent aux principaux ensembles lithologiques

Toutefois, contrairement à une interprétation ancienne (M.Gidon 1962), il paraît erroné d'interpréter ce pli comme un "anticlinal de nappes", enroulant simplement des nappes antérieurement empilées, car il n'y a pas correspondance entre les unités des deux flancs de ce pli. D'autre part les nappes situées au SW de l'anticlinal de Marinet s'avèrent être, quant à elles , bel et bien enroulées par un second pli similaire, l'anticlinal du Rouchouse (voir la page "Ubayette").



Carte structurale schématique du massif de Chambeyron, des montagnes de l'Ubayette et de la Haute Maira.
Les couleurs, totalement arbitraires, sont les mêmes que pour le massif d'Escreins.
Les unités tectoniques, distinguées par ces couleurs sont, du sud-ouest au nord-est :
Au = couverture sédimentaire autochtone ; Cr = socle cristallin autochtone ; SB = Unités subbriançonnaises

Nappes de Flyschs de l'Embrunais : Pa = nappe du Parpaillon (flysch à Helminthoïdes) ; Se = unité de Serenne (flyschs argileux) et ol = son complexe olistolitique basal : Ey = Unité de l'Eyssilloun (flysch à dominante gréseuse).

Nappes briançonnaises, à semelle siliceuse du Houiller - Trias inférieur prédominante [s] ou formées seulement de carbonates du Trias moyen au Paléocène) [c] :
RP = nappe de Rocca Peroni [c] ; Ro = nappe du Rouchouze [c] + (grisé) [s] ; St = nappe de Sautron [c] + (grisé) [s] ; Ch = nappe du Châtelet [c] ; FS = nappe de la Font-Sancte [c] (à laquelle se rattache hypothétiquement la klippe du Brec) ; AC = nappe des Aig. de Chambeyron [c] ; Ma = unité de Marinet [s] ; aM = unité des andésites de Marinet [s] ; CC = bande de Ceillac-Chiappera [c]; Pr = unité de Preit [s] ; Rr = unité du Roure - Chapelue [s] ; Co = unité de Combe Brémond [s] ; Ac = unités de l'anticlinal d'Acceglio [s].

Domaine piémontais : SL = unités de schistes lustrés.

Grandes cassures longitudinales : f.B = faille de Bersezio ; f.R = faille du Ruburent.
Le tracé de la faille de Ceillac, dépourvu de sigle, passe par Maurin et à l'est du mont Boulliagna. Le tracé de la faille des Houerts, également dépourvu de sigle, passe sur le h du mot Chiappera.



version plus grande de cette image
légende générale de ces coupes / / sous sa version la plus grande
Coupes successives, du nord (en haut) au sud (en bas), au travers du massif de Chambeyron
extrait de la publication n° 024 (retouché)


 

page en projet d'amélioration !


consulter l'aperçu structural général sur la zone briançonnaise méridionale
consulter l'aperçu structural général sur les massifs frontaliers au sud-est de la Haute Ubaye

plus au nord ? : Queyras
plus au nord-ouest ? : Massif d'Escreins
plus au sud ? : Montagnes de Larche
Visiter le massif : liste des sites décrits

FIN DE LA PAGE :
retour au début de la page

Retour à la page d'accueil de la section Haute-Ubaye
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 5/11/16