Cime de la Cochette
la crête méridionale du chaînon de l'Outheran

Le point culminant de la Cime de La Cochette (1618 m.) est un splendide belvédère, d'accès très aisé ( voir à la page Corbel le panorama sur ce vallon). Il se situe à l'extrémité d'un promontoire s'avançant vers le sud sur la crête du chaînon de l'Outheran, à l'endroit où celui-ci est tranché par la ligne des falaises qui ferme du côté nord le vallon de Corbel.

L'abrupt qui limite ce sommet du côté sud est formé par les niveaux moyens des calcaires du Fontanil, à faciès massif, subrécifal (ressemblant à celui de l'Urgonien). Ces couches y ont un pendage très faible dirigé vers le nord, selon l'inclinaison de l'axe de l'anticlinal médian, à la voûte duquel on se trouve assez précisément lorsque l'on suit l'échine qui conduit au sommet depuis le col du Grapillon. Sa douce pente est presque conforme* à celle des couches, lesquelles sont à peine plus pentées vers le nord (mais leur pendage s'accroit symétriquement sur les deux versants de la crête) : cette petite montagne est donc un mont jurassien*. Mais il est fort court car il se termine brutalement du côté sud, du fait qu'il est tranché par les falaises qui tombent sur le vallon de Corbel, et il s'efface du côté nord sous le chapeau constitué par la butte-témoin d'Urgonien de la montagne de l'Outheran.

image sensible au survol et au clic

Le versant oriental de la cime de la Cochette et le col de La Cluse, vus de l'est, depuis l'aplomb du col de l'Alpette.
a.M = anticlinal médian : noter le plongement axial vers la droite (c'est-à-dire vers le nord) de ce pli ; f.CM = faille du col du Mollard (elle est doublée, du côté est, par une faille plus modeste, de rejet opposé, ce qui délimite un petit graben* à remplissage de Sénonien) ; Ø3 = chevauchement de la Chartreuse orientale.
(les symboles conventionnels habituels indiquent le sens de pendage des couches du flanc oriental de l'anticlinal médian)
(pour la suite vers la droite voir la page "Outheran")


La pente orientale de la Cochette, au nord des abrupts qui la limitent du côté sud, est coupée de deux failles presque parallèles, à peu près N-S. La première est la faille du col du Mollard, qui abaisse l'Urgonien et le place dans le prolongement des bancs (de faciès d'ailleurs assez similaire) des calcaires du Fontanil qui descendent du sommet. La seconde, ou faille du Nantet a un rejet de sens opposé remonte au contraire l'Urgonien de sa lèvre orientale, délimitant ainsi, du côté est, un petit graben à coeur de Sénonien que souligne une bande de prairies.

mage sensible au survol et au clic

 L'extrémité méridionale du chaînon de l'Outheran, vue du sud, depuis le sommet du Petit Som.
Ø2E = branche orientale du chevauchement de la Chartreuse médiane ; a.M = anticlinal médian ; d.C = décrochement de la Cochette ; f.cM = faille du col du Mollard ; f.N = faille du Nantet ; Ø3 = chevauchement de la Chartreuse orientale.
Noter la remarquable coïncidence qui fait que la barre des calcaires urgoniens se place, à l'est de la faille du Mollard, exactement dans le prolongement de celle des calcaires du Fontanil de La Cochette ((voir à ce sujet la page "Sermes")
On trouvera une vue plus large du vallon de Corbel et des crêtes qui l'enserrent à la page "Corbel".



Coupe de l'anticlinal médian de la Chartreuse, au niveau du Désert d'Entremont.
FCM = faille du col du Mollard ; FN = faille du Nantet (ces deux failles délimitent un petit graben* effondré qui accidente le flanc est de l'anticlinal médian) ; Ø3 = chevauchement de la Chartreuse orientale.
Observer la forme d'ample voûte en genou de l'anticlinal médian (à l'est de la faille du col du Mollard le pendage de son flanc oriental n'excède pas 30°).
N.B. : On a figuré les quatre subdivisions qui peuvent être distinguées dans les calcaires du Fontanil ; elles sont notées de haut en bas : cFs = calcaires bruns à silex ;, CFr = calcaires roux supérieurs ; cFCo = calcaires massifs subrécifaux ; cFi = calcaires lités inférieurs, relativement argileux.
(les mêmes subdivisions, avec d'autres notations sont utilisées sur la carte géologique au 1/50.000° Montmélian).


Les falaises NE-SW du côté oriental du sommet de la Cochette s'avèrent être dues au passage d'un décrochement de la Cochette de même orientation : son rejet est dextre, comme il sied en Chartreuse à une cassure ainsi orientée.

 De fait, au sud de son tracé, les calcaires du Fontanil de l'antécime méridionale ("Pointe du Grand Crêt") s'avèrent avoir un pendage bien plus accentué, vers l'est, ce qui les fait appartenir au flanc oriental du pli. De plus ces calcaires du Fontanil dessinent plus à l'ouest la charnière en genou de l'anticlinal, ce qui les raccorde à ceux, verticaux de la crête, devenue presque N-S, qui mène à la Pointe de Thivelet.
Mais on constate que ce pli est plus fermé que la voûte qu'il dessine dans la lèvre NW (de La Cochette) de la faille ; en outre cette dernière voit son rejet s'amortir dans le versant occidental de la montagne (voir le cliché ci-après) : on peut sans doute en conclure que cette faille est une déchirure qui a affecté le versant oriental du pli en cours de formation.

Sur le revers est de la montagne de la Cochette cette faille décale en outre le tracé de la faille du col du Mollard ; mais on perd ensuite son tracé vers le NE, au sein du Sénonien des abords du Nantet.

Le décalage tectonique du décrochement de La Cochette coïncide presque avec un changement dans le relief : en effet celui-ci passe du relief conforme de la Cochette, au nord, à celui inversé, de la combe anticlinale de Corbel au sud.
On serait tenté de penser que cette inversion est en liaison avec la présence du décrochement. Pourtant ce n'est pas lui qui interrompt la dalle des calcaires du Fontanil du sommet et de la pointe du Grand Crêt : ces derniers reposent stratigraphiquement sur les marno-calcaires berriasiens de la combe de Corbel. C'est plutôt le fait que à cette latitude, ces calcaires du Fontanil viennent buter vers l'est contre l'Urgonien du col de la Cluse qui a constitué une barrière limitant la remontée vers le nord, depuis le Guiers, de l'érosion régressive* qui a ouvert cette combe.

image sensible au survol et au clic

Le versant ouest de la Cochette et la vallée de Couz, vu du sud-ouest, depuis le premier lacet de la route forestière du Mont Beauvoir.
Le Sénonien de Côte Barrier est percé par une poche karstique remplie de sables réfractaires éocènes, dont l'exploitation est désormais abandonnée (elle était fermée, à son sommet, par la molasse Miocène).
Au sud du village le Sénonien affleure toujours dans les basses pentes du val de Couz jusqu'aux approches des gorges du Guiers. Sous les pentes escarpées qui descendent du col des Égaux il montre des replis décamétriques qui n'affectent pas les couches miocènes sus-jacentes (et qui sont donc vraisemblablement anté-Miocènes).
Ø2 = chevauchement de la Chartreuse médiane (il s'amortit progressivement du sud vers le nord).
Observer le plongement des plis vers la gauche (nord). d.C = décrochement de la Cochette.


Immédiatement à l'ouest du sommet de La Cochette les couches de calcaires du Fontanil décrivent la charnière déjetée vers l'ouest (presque "en genou") de l'anticlinal médian. Mais le flanc ouest de ce pli est affecté par deux cassures parallèles (occidentale et orientale) entre lesquelles se partage le chevauchement de la Chartreuse médiane (voir la page "Corbel").

 La faille orientale du chevauchement s'amortit dans le versant est de la crête de Thivelet, au nord de ce sommet, car la charnière du pli ne semble pas être rompue à la latitude de la pointe du Grand Crêt.

Par contre la faille occidentale se poursuit encore assez longuement dans le versant en faisant reposer les calcaires du Fontanil, verticaux, sur l'Urgonien, également vertical (l'un et l'autre représentent le flanc ouest du pli), voire même directement sur le Miocène du flanc oriental du synclinal des Égaux (au sud du sommet). Cette branche du chevauchement ne s'amortit vraiment qu'aux abords de Saint-Thibaud de Couz, avant la gorge du Planet (voir la page "vallée de Couz").



Pour plus de détails sur ce secteur, voir l'excursion décrite au fascicule1J
Carte géologique simplifiée (fond topographique d'après la carte IGN au 1/100.000°)
carte géologique au 1/50.000° à consulter : feuille Montmélian

Vallée de Couz

Outheran

col du Mollard
col des Égaux LOCALITÉS VOISINES col de la Cluse

Pte de Thivelet

Corbel

Roche Veyrand

 accueil section Chartreuse

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 1/07/16