Saint-Crépin, Eygliers, Mont-Dauphin

rive gauche de la vallée de la Durance au nord de Guillestre

Au nord de Guillestre les basses pentes de la rive gauche (orientale) de la vallée de la Durance forment, au pied du chaînon de la crête de Catinat, et jusqu'à Saint-Crépin en direction du nord, un assez large glacis en pente modérée qui correspond à un épandage de matériel quaternaire (essentiellement morainique). Cette morphologie particulièrement peu vigoureuse tient sans doute à ce que ces alluvions recouvrent les affleurements les plus septentrionaux des formations argileuses du flysch de l'Embrunais (unité de Serenne), que l'on observe difficilement, dans quelques entailles et fonds de ravines (voir la coupe en page "Guil aval").

Le fort de Mont-Dauphin est établi sur une terrasse alluviale qui domine la vallée de la Durance d'une cinquantaine de mètres et que le Guil entaille par une gorge appelée "La Rue des Masques". Ces alluvions, consolidées en poudingue, ont été déposées par le Guil alors que ce cours d'eau n'avait pas entaillé sa vallée aussi profondément que de nos jours, c'est-à-dire à une époque intermédiaire entre les deux dernières glaciations quaternaires. Elles ont été recouvertes par des dépôts glaciaires de la glaciation la plus récente (Würm), qui tapissent les pentes au nord d'Eygliers (et tout aussi largement celles de Guillestre sur l'autre rive du Guil).

image sensible au survol et au clic

Mont-Dauphin et la vallée de la Durance en amont du confluent du Guil (vue aérienne depuis le sud)
n.Cp = nappe de Champcella ; n.PH = nappe de Peyre Haute ; u.S = schistes noirs de l'unité de Serenne ; f.D = faille de la Durance ; f.P = faille du Pouit.
Le Guil s'échappe de la gorge de la "Rue des Masques", entaillée dans les poudingues quaternaires qui supportent la citadelle de Mont-Dauphin, pour rejoindre la Durance là où elle se coude pour se diriger vers l'ouest.
Les sommets neigeux d'arrière-plan sont ceux du massif du Pelvoux.

Au nord de la gare de Mont-Dauphin (située sur la plaine alluviale de la Durance) la terrasse disparaît et fait place à de puissants cônes de déjection développés par les torrents qui l'ont entaillée et détruite, au nord d'Eygliers (la N.94 les franchit par une longue rampe de part et d'autre). Enfin le glacis de matériel morainique se rétrécit jusqu'à disparaître à la latitude de Saint-Crépin.
Ce sont alors
les couches calcaréo-dolomitiques de la nappe de Peyre Haute qui forment la rive gauche de la vallée et lui confèrent une déclivité plus accentuée. Ces strates pendent à peu près de façon conforme à la pente topographique (ou à peine plus fort) pour s'enfoncer directement sous les alluvions fluviatiles de la vallée. Toutefois l'érosion fluviatile quaternaire y a isolé un petit ilôt rocheux résiduel sur lequel est bâti le village ancien de Saint-Crépin.

Au pied ouest de la butte une ancienne carrière permet d'observer assez bien les contacts entre les diverses formations ; mais la coupe n'est pas parfaitement représentative car aux environs de Saint-Crépin, contrairement à ce qui est généralement le cas dans la nappe de Peyre Haute, le Dogger manque sous les calcaires noduleux du Malm.


Saint-Crépin et la rive gauche de la vallée de la Durance, vus du sud-ouest d'avion.


Les trois types de successions stratigraphiques des terrains post-triasiques qui sont représentées aux alentours de La Roche de Rame.

1 - Série de Saint-Crépin (nappe de Peyre Haute)
2 - Série de Champcella (nappe de Champcella)
3 - Série du Rocher de La Roche de Rame (nappe de Peyre Haute ?)

extrait de J.Debelmas et al. ("Guides géologiques régionaux - Alpes du Dauphiné, éd. Masson,1983).
(légèrement retouché)

version plus grande



voir la carte structurale du Briançonnais méridional.

Carte géologique simplifiée des abords du confluent Guil - Durance
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074 catalogue des cartes locales de la section Briançonnais

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Briançon

aperçu général sur la stratigraphie du Briançonnais
aperçu général sur la tectonique du Briançonnais

ouvrage à consulter : DEBELMAS J. (1955a). - Les zones subbriançonnaises et briançonnaises occidentales entre Vallouise et Guillestre (Hautes-Alpes) . Mém. Serv. Carte Géol. France, 171 p., 37 fig., 7 pl., 1 carte géol. et 1 schéma struct.

Champcella

La Roche de Rame

Bouchouse
Roche Charnière

LOCALITÉS VOISINES

Crête de Catinat

Réotier

(Guillestre)

gorges aval du Guil
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Briançonnais

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 8/11/16