Les Vigneaux - La Bâtie - Villard-Meyer

la terminaison méridionale du massif de Montbrison, entre Gyronde et Durance

La basse vallée de la Gyronde, entre Vallouise et L'Argentière, sépare les deux massifs, l'un et l'autre formés de matériel briançonnais, de Montbrison au nord et du signal des Têtes au sud. Elle constitue un couloir où l'érosion a creusé assez profondément pour mettre à nu le soubassement des nappes briançonnaises occidentales, lequel est ici essentiellement constitué par des marbres en plaquettes néocrétacés de la zone subbriançonnaise.

image sensible au survol et au clic

La vallée de la Gyronde au niveau des Vigneaux, vue de l'est depuis le revers sud-ouest du Testasson (nord de l'Oriol de Queyrières).
SB = affleurements de matériel de la zone subbriançonnaise (M = calcaires à zones siliceuses du Malm) ; BR = unité briançonnaises de rive droite de la Gyronde (terminaison septentrionale des unités des Têtes et de la Tête d'Oréac) : elles ne peuvent prolonger celles de rive gauche car elles affleurent nettement en contrebas et n'ont pas la même disposition (en particulier les quartzites du Champ des Ans sont renversés alors que ceux de Bouchier sont à l'endroit)



En aval des Vigneaux la rive gauche de la vallée est constituée par une échine boisée qui prolonge vers le sud le chaînon de Montbrison et sépare les villages des Vigneaux et de Villard-Meyer (le premier dans la vallée de la Gyronde et le second sur son versant Durance). À partir du hameau de Bouchier, en direction du sud, cette Crête de la Balmette est elle aussi formée par le matériel de la zone subbriançonnaise, principalement de calcschistes crétacés (marbres en plaquettes néocrétacés, brèches médio-crétacées et calcaires plaquetés à zones siliceuses du Malm-Néocomien).

image sensible au survol et au clic

Les vallées de la Gyronde et de la Durance, vues du sud-ouest depuis le versant nord de la Tête de la Rochaille


Cette échine se prolonge vers le sud en s'abaissant et forme finalement le verrou que le glacier wurmien de la Durance franchissait d'est en ouest pour rejoindre celui de la Gyronde à L'Argentière : ces couches se sont donc avérées suffisamment résistantes pour rester en saillie lors du passage des glaciers quaternaires.
Ces affleurements de matériel subbriançonnais affleurent ainsi assez loin vers l'est, jusqu'au lit de la Durance aux abords de Queyrières et dessine ainsi sur la carte une poche cernée presque de tous côtés par les affleurements de matériels briançonnais : c'est la "fenêtre de l'Argentière".

Dans la vallée de la Gyronde la chape des nappes briançonnaises qui ferme la fenêtre de l'Argentière du côté nord n'affleure que dans les pentes supérieures des deux rives. Au nord-ouest de la Bâtie des Vigneaux les affleurements de marbres en plaquettes de la zone subbriançonnaise se poursuivent le long du couloir d'érosion entaillé par la vallée de la Gyronde pour rejoindre ceux des environs de Vallouise : la fenêtre de l'Argentière n'est donc pas hermétiquement fermée (il faudrait plutôt la qualifier de "demi-fenêtre").

image sensible au survol et au clic

La vallée de la Gyronde en amont de l'Argentière vue du sud, depuis le "belvédère du Pelvoux", sur la N94.
cibr = brèches du sommet des calcschistes à zones siliceuses du Crétacé inférieur.


En rive gauche de la vallée de la Gyronde, entre Grand Parcher et les Vigneaux, s'individualise au pied des falaises de la Tête d'Aval, la grosse butte du Bois de Parapin. Ses sous-bois montrent essentiellement, et jusqu'assez bas, des calcaires et dolomies du Trias moyen, appartenant donc à la zone briançonnaise. Les ravins de sa partie tout-à-fait inférieure montrent par contre des affleurements des marbres en plaquettes appartenant à la zone subbriançonnaise. Il en est de même dans les entailles des ravins qui la délimitent, au nord-ouest comme à l'est, où ces couches affleurent toutefois jusqu'à une altitude beaucoup plus élevée.

Il est remarquable que le matériel briançonnais du Bois de Parapin affleure notamment à la même altitude, voire plus bas, que les marbres en plaquettes subbriançonnais qui soutiennent le replat du Clot de la Siva, en rive opposée du torrent qui a construit le cône de déjections du village des Vigneaux.
Au vu de ce fait les anciens auteurs avaient cru que ce matériel briançonnais y formait des lames intriquées dans le matériel subbriançonnais (ils les avaient qualifiées d' "écailles du Bois de Parapin"). Mais ces complications tectoniques n'ont pas de réalité et cette disposition s'explique de façon beaucoup plus satisfaisante en considérant cette butte comme un énorme paquet tassé : l'effondrement du versant a pris son origine au niveau des hauts abrupts de la Tête d'Aval, qui en dessinent effectivement, de façon assez caractéristique, la crevasse d'arrachement en demi-lune, laquelle est en partie comblée par la jupe d'éboulis qui ceinture le pied de cet hémicycle de falaises.

Carte structurale schématique
des confins occidentaux du Briançonnais, entre Vallouise et Briançon

extrait de la carte d'ensemble du Briançonnais

légende

Voir les colonnes stratigraphiques des diverses unités tectoniques du secteur.
Voir l'
aperçu général sur la tectonique du Briançonnais
Voir aussi l'aperçu général sur la bordure orientale du Massif du Pelvoux

Carte géologique simplifiée des montagnes à l'ouest de Briançon.
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
catalogue des cartes locales de la section Briançonnais



Voir l'aperçu général sur la tectonique du Briançonnais et plus précisément celui sur les chaînons au nord-ouest de la Durance.

cartes géologiques au 1/50.000°
à consulter : feuilles Briançon et Guillestre.

Vallouise

Tête d'Amont

Salcette
(L'Aiglière, Fournel)

LOCALITÉS VOISINES

Queyrières

Oréac ; Pousterle

L 'Argentière

Aiguillons
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Briançonnais

début de la page

sommaire de GEOL_ALP
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 8/11/16