Tête de Siguret, Coin de l'Ours, Rofre

partie nord-ouest de la crête de rive gauche de l'Ubayette

Le sommet de la Tête de Siguret représente l'extrémité nord-ouest d'une longue crête qui sépare la vallée du torrent d'Abriès de celle de l'Ubayette, en courant vers le nord-ouest depuis le Lauzanier jusqu'à leur confluent avec l'Ubaye.
Du point de vue hydrographique comme du point de vue géologique on peut considérer que cette crête ferme la dépression de Barcelonnette du côté nord-oriental. En effet elle est formée comme toutes les autres du pourtour de cette fenêtre tectonique, par le le flysch à Helminthoïdes de la nappe du Parpaillon (qui la constitue même intégralement, alors que ces couches disparaissent presque totalement en rive nord-est de l'Ubayette)
.

image sensible au survol et au clic

Le chaînon de la Tête de Siguret, vu du nord depuis le col de Mirandol
f.A? = limite entre Unité de Serenne et nappe du Parpaillon (prolongement éventuel de la faille d'Argentera) ; s.M = synclinal de Meyronnes.


Fondamentalement le flysch à Helminthoïdes de la crête de Siguret appartient au flanc normal (sud-ouest) du synclinal de Meyronnes. L'énorme épaisseur apparente qu'il y présente vient en grande partie de ce que ses couches y sont agrémentées de nombreux plis de tailles variables, mais aussi de ce qu'il est redoublé (dans les pentes regardant La Condamine et sur le versant du vallon d'Abriès) par le chevauchement secondaire de la Condamine (base de l'unité du Parpaillon proprement dite).

image sensible au survol et au clic

La crête de Siguret, entre la Tête de Siguret et la Tête de Fer vue du sud-est, depuis le sommet de la Tête de Fer.
ØC = surface du chevauchement de la Condamine.
Les abrupts sommitaux du Bec de l'Aigle sont affectés d'un pli en genou déversé vers le sud-ouest.
En premier plan le crête est traversée par la bande schistes versicolores du coeur de l'anticlinal de Terre Rouge (a.TR) (voir cliché suivant).

On peut en fait y distinguer deux familles principales de plis :
- Les premiers, fortement couchés, ont un plan axial qui plonge vers le nord-est, comme l'ensemble des terrains de la nappe et sont déversés vers le nord-ouest : ce sont des plis formés antérieurement au charriage de la nappe du Parpaillon et transportés en son sein ; leurs multiples replis ont en général des charnières plutôt anguleuses.
- Les second, plus arrondis et déversés vers le sud-ouest, sont des plis formés après le charriage, de la même famille que le synclinal de Meyronnes (ce sont des replis "parasites" des flancs de ce dernier).

image sensible au survol et au clic

La partie supérieure des Côtes d'Abriès, dans l'intervalle entre la Tête de Siguret et la Tête de Fer, vue d'avion, de l'ouest (de l'aplomb du bas vallon d'Abriès)
Les alternances de couches, plus ou moins résistantes, du flysch à Helminthoïdes sont soulignées par la neige.
Dans l'ensemble ces couches sont orientées parallèlement à la crête (donc perpendiculairement à la gorge de l'Ubaye) et pendent vers la gauche, presque parallèlement à son versant NE (ici masqué) : en effet elles appartiennent au flanc occidental (normal) du synclinal de Meyronnes ; mais on voit, dans le versant, qu'elles dessinent de multiples plis, eux mêmes accidentés de replis parasites (cf. schéma des plis en feuille de chêne*).
Ceux que l'on a souligné sont des plis dont l'axe est presque est-ouest, comme le montre le fait qu'il pénètre dans la montagne, peu obliquement, de la gauche vers la droite (voir l'orientation des couches à la charnière). La polarité de déversement des plis ne fait aucun doute car les schistes versicolores de la base du flysch à Helminthoïdes (sv = partie sommitale de la formation du col de Vars) affleurent en coeur du pli ouvert vers le sud du Pas de Terre Rouge : ils sont donc déversés vers le nord (a.TR = anticlinal couché de Terre Rouge).


Dans les vallons du versant oriental qui s'élèvent vers la crête du chaînon de Siguret - Lauzanier (notamment dans le vallon de Roffre sous la Tête du Coin de l'Ours) on rencontre de nombreux plis transverses à la crête, dont les axes ont des directions grossièrement NE-SW: ce sont des replis des grands plis couchés déversés vers le N à NW, plus précisément ici de l'anticlinal de Terre Rouge.

image sensible au survol et au clic

Les vallons de rive gauche de l'Ubayette à la latitude de Larche vus du nord-est, depuis le fort de la Viraysse.
Les bancs du flysch à Helminthoïdes, visibles sur les crêtes NE-SW qui séparent ces vallons, sont affectés de plis qui sont vus ici à peu près selon la direction de leurs axes ; ils sont nettement transverses à la crête principale du chaînon, mais aussi au grand synclinal de Meyronnes : on a indiqué l'emplacement vraisemblable de la charnière majeure de ce dernier pli par le dessin symbolique s.M (?).


Ils ont en fait des dispositions assez capricieuses, qui sont sans doute dues à ce que ces plis étant antérieurs à la formation du grand synclinal tardif de Meyronnes : lors de son ploiement ce dernier s'est superposé à ces plis, transversalement à leurs axes, et les a tordus.

image sensible au survol et au clic

Les pentes supérieures du vallon de Courrouit vues du N-NE, depuis les basses pentes du vallon (alt.2000)
Les couches visibles dans cette partie du vallon appartiennent au flanc inférieur de l'anticlinal de Terre Rouge (le coeur de schistes versicolores de ce pli affleure preque tangentiellement à la crête, en arrière des pentes supérieures de la partie gauche du cliché). Ces bancs de flysch à Helminthoïdes sont affectées de replis multiples dont on voit que les axes ont une orientation proche de celle du thalweg, c'est-à-dire SW-NE.


Dans la partie la plus sud-orientale du chaînon, au sud du Bec de l'Aigle les coeurs des plis couchés de son versant occidental franchissent la ligne de crête pour traverser au delà le versant oriental en oblique (voir la page "Tête de Fer").

 


Carte géologique simplifiée des montagnes de rive gauche de l'Ubayette
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Barcelonnette et Larche.
consulter l'aperçu structural général sur les montagnes de l'Ubayette

(Parpaillon)

Meyronnes

Saint- Ours
Condamine-Châtelard

LOCALITÉS VOISINES

Larche

(Jausiers)

(Empeloutier)

Tête de Fer
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

  accueil HAUTE UBAYE

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 18/04/16