La-Motte-du-Caire

l'extrémité orientale de la dépression des Terres Noires de Laragne

La localité de La-Motte-du-Caire se situe au débouché aval du Grand Vallon, à un endroit où cette vallée s'élargit fortement et où le torrent qui la draine a développé une petite plaine alluviale. Son lit comme ceux de ses ravines affluentes sont affouillés dans les Terres Noires. Les affleurements de ces dernières sont dominés, au nord (La Montagne, Les Chanderettes, Grand Dévin) comme au sud-est (Jalinier, Abian, Blachère) par des crêtes qui sont couronnées par la corniche tithonique et qui ferment l'extrémité orientale de la dépression de Laragne.

consulter la carte structurale des chaînons au NE de Sisteron.

image sensible au survol et au clic

Le site de La Motte-du-Caire, vu de l'ouest depuis le rebord oriental du plateau de Melve (peu à l'est de la ferme des Peupliers).
s.M = synclinal E-W de Melve ; a.J = anticlinal du Jalinier ; s.A = synclinal d'Abian : ØJ = chevauchement (mineur) du Jalinier : noter que sa surface de chevauchement est enroulée par l'anticlinal et qu'elle s'était donc formée antérieurement.
Dans les pentes du Rocher Roux on a grossièrement indiqué les différents niveaux stratigraphiques qui peuvent être distingué dans les Terres Noires ; ceux visibles en premier plan, dans les ravins des Minérales appartiennent au flanc sud de l'anticlinal du Jalinier, dont l'axe passe sensiblement sous le village de la Motte.


On se trouve ici dans la zone de bordure orientale de l'anticlinorium * de Laragne, où les Terres Noires, portées en saillie plus à l'ouest par son faisceau de plis W-E, finissent par s'enfoncer sous leur couverture de terrains plus calcaires du Tithonique et du Crétacé inférieur en raison du plongement vers l'est qui y affecte tous ces plis.

image sensible au survol et au clic

Les environs de La-Motte-du-Caire, vus du sud, d'avion, depuis l'aplomb du Bois d'Aubert (cliché emprunté au site du Club de Vol à Voile de La-Motte-du-Caire : http://cvvmc.free.fr/).
a.Co = anticlinal du Colombier ; a.Ch = anticlinal des Chanderettes (voir plus de détails en fin de page) ; a.J = anticlinal du Jalinier ;
Cr. inf. = Crétacé inférieur (Berriasien, Valanginien, Hauterivien) ; Tni = Terres Noires supérieures (Oxfordien) ; Tnm = Terres Noires moyennes (Callovien) ; Tni = Terres Noires inférieures (Bathonien).


À la Motte-du-Caire le ruisseau du Grand vallon quitte son cours NE-SW pour se diriger vers le sud en suivant la combe des Terres Noires supérieures de la périphérie orientale de cet anticlinorium. Les plis que dessinent les Terres Noires aux abords du village et le Tithonique dans les crêtes situées à l'est montrent également le plongement axial vers l'est qui correspond à cette situation.


image sensible au survol et au clic

La vallée de La-Motte-du-Caire et son confluent avec celle du Sasse vue du nord, depuis le sommet des Croix (crête de La Montagne).
À l'arrière plan se profile la partie méridionale de l'écaille de Valavoire. La montagne de Jouère est formée par la corniche Tithonique de cette unité : elle dessine, de façon très visible sous cet angle, le bord sud de la cuvette de Reynier (dont l'intérieur apparaît comme des pentes neigeuses envahies par l'ombre.
s.M = synclinal de Melve ; a.J = anticlinal du Jalinier ; s.R = synclinal de Reynier.
Noter le plongement vers l'est (vers la gauche) de l'axe de chacun de ces plis : cette disposition est dûe à ce qu'ils ont été basculés par la formation du grand synclinal d'Esparron - Le Caire (ils font maintenant partie du flanc ouest de ce pli).

Le sommet très enneigé à l'arriere-plan d'extrême gauche est celui des Monges.
Ce fait est particulièrement net en ce qui concerne l'anticlinal du Jalinier où les revers septentrionaux de ce sommet sont pratiquement formés de dalles structurales de Tithonique fortement pentées vers le nord et l'est

image sensible au survol et au clic

Le débouché méridional du Grand Vallon vu de l'ouest, depuis le sommet des Croix (Montagne de Melve)
plis d'axe NE-SW : s.M = synclinal de Melve ; a.J = anticlinal du Jalinier
On distingue bien la barrière, constituée par la barre Tithonique, qui traverse le Grand Vallon et ferme ainsi la dépression de La Motte du Caire du côté amont (du côté gauche) : elle correspond au flanc sud-ouest du synclinaldu Caire (d'axe NW-SE).



Coupe en travers du Grand Vallon, au NE de La-Motte-du-Caire
La localité de La-Motte-du-Caire est indiquée dans la position structurale qui est la sienne, mais ne se trouve pas sur le tracé exact de la coupe (qui passe près de 2 km plus à l'est).


Cette disposition est due à ce que les plis E-W de l'anticlinorium de Laragne interfèrent ici avec d'autres plis d'axes NW-SE, plus récents (post-oligocènes) qui les ont tordu transversalement à leurs axes : c'est notamment à ces derniers qu'appartient, immédiatement plus à l'est, le "synclinal du Caire" (voir la page "Le Caire").


Un détail tectonique assez remarquable :

Au nord de La-Motte-du-Caire la barre tithonique de La Montagne est accidentée d'un repli anticlinal, bien visible depuis les abords sud du bourg de La Motte, qui constitue le sommet des Chanderettes. Ce pli a un dessin compliqué qui résulte de ce qu'il affecte ici un compartiment soulevé (horst*), que délimitent deux failles. L'analyse de la géométrie de ce dispositif montre que ces deux failles ont été , l'une et l'autre, déformées lors du plissement et qu'elles avaient donc joué antérieurement à la formation du pli.

image sensible au survol et au clic


Le horst* "étranglé" du sommet des Chanderettes
, vu à distance depuis l'entrée sud du bourg, donc sans déformation perspective.
L'Argovien du compartiment soulevé a été écrasé, lors du serrage qui a formé les plis, entre les deux mors de Tithonique des compartiments adjacents.
N.B : le horst des Chanderettes ne se situe pas exactement à la voûte de l'anticlinal du même nom : cette dernière se trouve à peu de distance plus à l'est (c'est-a-dire à droite sur les figures ci-dessus), là où la barre tithonique infléchit son tracé pour se diriger orthogonalement à la vallée du Grand Vallon (sommet de la crête du Grand Dévin : voir la page "Le Caire").



voir l'aperçu d'ensemble sur les abords du Grand Vallon

Carte géologique simplifiée des environs de la Motte-du-Caire
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
catalogue des autres cartes de la section Gap-Digne

cartes géologiques à 1/50.000° à consulter : feuille Seyne.


Rousset

Le Caire
Vermeil
Melve

LOCALITÉS VOISINES

La Blachère

Sigoyer

Nibles
Valavoire

 accueil section GAP-DIGNE

début de la page

sommaire de GEOL_ALP
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 8/11/16