Le Gapençais : présentation

sillon de Gap, dépression de Laragne et dôme de Remollon


La structure géologique du Gapençais au sens large est plutôt simple, puisque l'on n'y rencontre, à première vue, qu'une succession normale de strates jurassiques empilées qui affleurent en contrebas du rebord subalpin (essentiellement matérialisé par la corniche tithonique). En outre ces dernières semblent échappper aux complications structurales des massifs subalpins plus externes (Dévoluy au nord-ouest et Diois-Baronnies à l'ouest) car elles ne paraissent que déformées que par un ample plissement et affectées de quelques failles essentiellement extensives.

En fait il faut y distinguer trois ensembles géologiques qui diffèrent par leur constitution tectonique et/ou stratigraphique ainsi que par leur relief :

image sensible au survol et au clic

d'après une image extraite de "google-earth"
Le Gapençais septentrional vu du nord-est, depuis l'aplomb de la basse vallée de l'Ubaye
Le trait bleu fonçé correspond à la corniche du Bajocien, qui forme la limite externe du Dôme de Remollon


- le Dôme de Remollon, qui dessine une vaste coupole que l'érosion a splendidement dégagée dans les montagnes au sud-est de Gap. On y voit affleurer des couches qui vont du Trias au Jurassique moyen.
- le sillon de Gap, qui encercle le Dôme de Remollon, du côté septentrional. Il coïncide avec la zone d'affleurement des Terres Noires du Jurassique supérieur. Cette dépression en demi-cercle est dominée par les reliefs du Dévoluy méridional et de l'Embrunais occidental, où affleurent les termes plus récents de la série stratigraphique (mais aussi des termes plus anciens, soulevés par les mouvements tectoniques).
- la dépression de Laragne, qui s'intercale, au sud des chaînons les plus méridionaux du Bochaine entre les cours N-S du Buëch à l'ouest et de la Durance à l'est. Il n'y affleure pratiquement que des Terres Noires (d'ailleurs largement recouvertes de dépôts quaternaires) qui y sont principalement affectées par une structure anticlinoriale (ce qui correspond à une franche inversion du relief).

Enfin il faut noter que le Dôme de Remollon et la dépression de Laragne, secteurs l'un comme l'autre essentiellement anticlinaux, sont séparés par une importante zone de dislocations, ici E-W, que traverse la Durance entre La Saulce et Rousset : elle correspond grossièrement à l'extrémité septentrionale des chevauchements associés à la Nappe de Digne.

 


En voir plus sur le Gapençais :
Série stratigraphique du Gapençais
Dépression de Laragne
 Dôme de Remollon


FIN DE LA PAGE : retour au début de la page
Aller à la page d'accueil GAP-DIGNE
Retour à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 7/11/16