Saint-Jacques - Sommet de Saint-Martin


La corniche tithonique de la Barre des Dourbes se termine, du côté méridional, par les crêtes du sommet de Saint-Martin. Fondamentalement cela résulte de ce que les couches de ce niveau stratigraphique y sont tordues en voûte par l'anticlinal de Chaudon et que cette voûte plonge vers le sud-est pour s'amortir dans le flanc ouest du synclinal de Barrême.

image sensible au survol et au clic

Le col de la Gardivoire (coté 1222) et la cime de la Fontaine du Loup (1404), à l'ouest du sommet de Saint-Martin, vus du sud-est, depuis l'échine sud-ouest du sommet de Saint-Martin, à l'altitude de 1140, sur le sentier menant au col depuis Saint-Jacques.

Sous cet angle on ne voit que l'essentiel de la structure, c'est-à-dire les deux flancs de Tithonique et le coeur d'Argovien de l'anticlinal de Chaudon (a.C), plongeant vers l'est.
En premier plan le Tithonique du flanc sud, vertical, forme une double lame rocheuse dentelée, que franchit ici le sentier.

Carte structurale de la terminaison méridionale de la Nappe de Digne.

montrant la succession des plis anté-nummulitiques, presque E-S, qui se développent à l'ouest de Barrême, dans le flanc ouest du synclinal à coeur tertiaire.

On observe, en marge gauche de la figure, le crochonnement dextre, le long du faisceau de failles du Poil (f.P), des axes de ces plis, qui deviennent presque N-S.
On a seulement représenté la faille principale, presque N-S du faisceau de cassures Les autres s'engagent dans le coeur triasique des plis, en provoquant leur étirement horizontal, qui aboutit à une disposition en lames verticales juxtaposées.
Ce système est recoupé par des décrochements dextres, plus mineurs, orientés NE-SW. Les "unités tectoniques" décrites par J.GANEVAL en 1973 sont le résultat de ce double découpage.


Mais divers détails structuraux se surajoutent à ce pli majeur. Le plus important est l'existence d'un chevauchement qui redouble le Tithonique du sommet de Saint-Martin. Cet accident, à vergence SW, très visible dans le versant occidental de la montagne se poursuit dans son versant oriental, jusqu'au niveau de l'Asse de Clumanc, où il affecte aussi les couches les plus inférieures du Nummulitique.

image sensible au survol et au clic

Le versant ouest (ravins de Chaudon) de l'extrémité méridionale de la Barre des Dourbes

ØSM = chevauchement de Saint-Martin ; a.C = anticlinal de Chaudon ; s.PG = synclinal de Pied Gros ; F = faille de la Fontaine du Loup (voir détail agrandi, ci-après).

 


Le versant sud-ouest de la crête Chaudon - Saint-Martin
vu de l'ouest, depuis Champagnel (en rive gauche de l'Asse) (détail agrandi du cliché ci-dessus)

F.fL = faille de la Fontaine du Loup : il s'agit d'une faille originellement extensive (compartiment de gauche abaissé) qui a été déformée par le serrage dû au plissement. En effet :
1 - la surface de cassure (en rouge) est sinueuse : c'est le fait d'un emboutissage du gros banc massif du Tithonique qui s'est enfoncé dans les couches plus déformables qui lui font face sur la lèvre opposée (dans les marno-calcaires berriasiens, à gauche en haut, et dans les calcaires en petits bancs des couches de passage entre Tithonique et Argovien, à droite en bas).
2- La barre tithonique est tordue par des plis mineurs, qui se développent uniquement au voisinage de la faille. Bien que leur axe soit orienté comme le plan de faille ce ne sont pas des crochons* car le sens de torsion n'est pas en accord avec celui du rejet : ils traduisent le froissement du banc, sous l'effet de la résistance que finit par rencontrer son emboutissement, et rentrent dans le cadre de ce que l'on désigne du nom de "plis d'ancrage".


Sur le versant méridional de la montagne, qui descend vers Saint-Jacques, les couches du Crétacé inférieur s'enfoncent sous la surface de transgression des couches nummulitiques sur lesquelles est bâti le village.
Ces couches nummulitiques reposent en discordance sur les différents niveaux du Crétacé inférieur, selon les points. Cela traduit le fait que les couches crétacées avaient été plissées, antérieurement à la transgression nummulitique (et ce, selon des directions axiales proches de W-E), avant d'être basculées vers l'est par les plissements tertiaires.
C'est ainsi que les marnes bleues de l'apto-albien manquent à l'emplacement de la voûte anticlinale du plus saillant de ces plis anté-nummulitiques, l'anticlinal de Chaudon (dont la charnière tithonique passe au sommet de Saint-Martin), alors qu'elles sont présentes dans le synclinal de Pied gros, plus méridional, qui s'enfonce vers l'est sous le Nummulitique à Saint-Jacques.

Enfin, aux abords occidentaux de Saint-Jacques, la surface de transgression nummulitique se montre déformée par pincement au coeur du synclinal de Pied gros, ce qui dénote une reprise de plissement post-nummulitique, aux dépends des plis prééxistants.
Plus au nord, dans le versant sud-ouest du sommet de Saint-Martin, ce reploiement post-nummulitique s'exprime par des géométries assez exemplaires, traduisant l'intersection d'un pli majeur par des replis de plus courte longueur d'onde.

image sensible au survol et au clic

L'épaule sud (1404) du sommet Saint-Martin vue du nord-ouest, depuis La Gardivoire.
L'analyse tectonique met en évidence une structure en anticlinal reployé résultant de la superposition de deux plissements successifs :
anticlinal 1 : anté-Nummulitique, à peu près W-E, à plan axial originellement incliné assez fortement vers le nord (il s'agit de l'anticlinal de Chaudon) ;
plis 2 : post-Nummulitiques, NW-SE, à plans axiaux pentés vers l'est (il s'agit sans doute de replis créés, dans le flanc ouest du synclinal de Barrême, par un effet d'entraînement sous le chevauchement de Saint-Martin)



voir l'aperçu général sur les alentours de Barrême
version normale / Carte structurale des chaînons subalpins au sud-est de Digne / version plus grande (1723x1602 px) (à charger)

cartes géologiques à 1/50.000° (*) à consulter : feuille Digne.
 

Clumanc
 
Norante

LOCALITÉS VOISINES
Lieye, Saint-Lions
 

Barrême
 
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

accueil VERDON

retour au début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site