Malleval

Crêtes occidentales du Vercors, au sud de la Drevenne

La localité de Malleval est logée dans une zone de reliefs mamelonnés, globalement déprimée et partiellement déboisée, ouverte entre la vallée de l'Isère et la combe de Rencurel, dans la partie nord de la forêt des Coulmes.

image sensible au survol et au clic

La marge occidentale du Vercors, sur la transversale de Malleval vus du sud, d'avion depuis l'aplomb du Serre du Jardin (forêt des Coulmes)
a.N = anticlinal du Nant ; ØM = chevauchement de Malleval ; s.M = synclinal de Moléron (voir page "Saint-Gervais") ; f.P = faille de Presles ; a.Co = anticlinal des Coulmes
d.pO = décrochement du Pas de l'Ours ; d.pF = décrochement du Pas du Follet

 

La dépression de Malleval se ferme en premier plan car elle est ceinturée, du côté sud, par la falaise urgonienne qui forme le rebord septentrional de la forêt des Coulmes (masquée par la perspective sur ce cliché), Cette voûte urgonienne de l'anticlinal des Coulmes est à peine ployée en anticlinal entre le Pas de l'Âne et le Pas de Pré Coquet (cela se voit mieux sur le cliché suivant).
Au nord de ce rebord l'érosion a complètement crevé la voûte de l'anticlinal des Coulmes et, ayant décapé l'Hauterivien, a dégagé une échine boisée, formée par les calcaires du Fontanil. Ce mont dérivé* est lui même légèrement crevé à l'emplacement du village ; il est surtout incisé, au nord de celui-ci, par la gorge d'un affluent de rive gauche du torrent du Nant, ce qui met en évidence la charnière du pli.

Il s'agit d'une combe anticlinale créée par l'éventrement du vaste anticlinal des Coulmes, dont la voûte urgonienne est particulièrement ample et ouverte. Cette combe est d'ailleurs annulaire car elle se boucle du côté sud en faisant le tour d'un mont dérivé*, de forme molle et surbaissée, qui est armé par les calcaires du Fontanil du coeur de l'anticlinal.

image sensible au survol et au clic

La dépression suspendue de Malleval vue du nord, depuis le hameau des Belles
a.Co = anticlinal des Coulmes ; f.P = faille de Presles ; ØM = chevauchement de Malleval
Sous cet angle on voit la falaise urgonienne qui ferme du côté sud la dépression de Malleval. La perspective est par contre défavorable pour localiser le tracé les autres accidents (faille de Presles et décrochements)


La dépression de Malleval est suspendue au dessus de la plaine de l'Isère et en est séparée par une ligne d'échines boisées à ossature d'Urgonien. Le torrent du Nant qui draine cette dépression s'en échappe, à la latitude de Cognin-les-gorges, en y ouvrant une entaille très spectaculaire, en forme de boutonnière (voir la page "Cognin"). Ces profondes gorges du Nant montrent en coupe naturelle le ploiement extrêmement régulier, en un genou très arrondi déjeté vers l'ouest, de la carapace urgonienne qui forme cette ligne de reliefs.

image sensible au survol et au clic

La rive septentrionale du vallon de Malleval vue du sud, depuis le lacet 825 de la D 22.
a.N = anticlinal du Nant ; ØM = chevauchement de Malleval ; f.P = prolongement septentrional probable de la faille de Presles ; a.Co = anticlinal des Coulmes


L'Urgonien du flanc oriental de l'anticlinal du Nant s'enfonce sous les calcaires du Fontanil du coeur de l'anticlinal des Coulmes par le jeu d'une faille inverse, le chevauchement de Malleval. La faille de Presles se poursuit au sein du compartiment chevauchant mais son tracé y est difficile à repérer car elle traverse essentiellement ici des affleurements de calcaires du Fontanil, qui se différencient mal les uns des autres.

image sensible au survol et au clic

Les abords du chef-lieu de Malleval vu du sud-est, depuis les abords du Pas de Pré Coquet
a.N = anticlinal du Nant ; ØM = chevauchement de Malleval ; s.M = synclinal de Moléron ; a.Co = anticlinal des Coulmes


Le nom de Malleval est également connu dans la littérature géologique pour désigner un niveau marneux inclus dans les calcaires du Fontanil. Ces "marnes de Malleval" affleurent maintenant très mal (par exemple au lacet d'altitude 790 de la route D22). Elles ont livré, à une époque où le couvert végétal les masquait moins, des fossiles, notamment des ammonites, indiquant le sommet du Valanginien inférieur. Elles séparent les calcaires du Fontanil en deux masses (supérieure cFs et inférieure cFi) et sont tout-à-fait comparables au "membre de Mont-Saint-Martin" de la coupe du Fontanil.


Carte géologique très simplifiée des environs de Malleval.
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
légende des couleurs



cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Vif

Cognin

(Poliénas)

Écouges
(Saint-Marcellin) LOCALITÉS VOISINES Rencurel, Romeyère

Royans nord

Presles, Coulmes

Bourne amont

 accueil section Vercors

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 30/07/16