Tsanteleina
Le chaînon de rive droite de la Haute Tarentaise au nord-est de Val d'Isère

En amont du Pont Saint-Charles la très haute vallée de l'Isère remonte d'ouest en est, presque parallèlement aux limites structurales de ce secteur, s'étrangle dans les gorges du Malpasset qui font accéder au cirque des sources de l'Isère. Ces gorges entaillent les escarpements méridionaux du groupe montagneux de La Tsanteleina.

image sensible au survol et au clic

La montagne de la Tsanteleina et la vallée de l'Isère vus du sud-ouest, depuis la table d'orientation de l'Arollay (route de l'Iseran) ; suite du panorama vers la gauche à la page "Fornet" et vue complémentaire vers la droite à la page "Galise".
u.Fo = unité du Fornet ; u.Ts = unité de la Tsanteleina ; u.Mp = unité du Malpasset ; u.MM= unité de Méan Martin (schistes lustrés ligures).
a.V = anticlinal du Villaret ; f.F : faille du Front (noter qu'elle décale dans le sens dextre la surface de chevauchement de l'unité du Malpasset).
jBr = marbres à brèches du Jurassique ; csBr = brèches à énormes éléments ("méga-brèches") du Crétacé supérieur.

image sensible au survol et au clic

La Tsanteleina et le Lac de la Sassière, vus des pentes supérieures de la Sassière.
a.S = anticlinal du Santel ; a.V = anticlinal du Villaret ; u.Ts = chevauchement de la Tsanteleina ; f.Rh = faille de Rhèmes.

La montagne de la Tsanteleina, qui s'intercale entre le col de Rhèmes - Golette et celui de la Bailletta pour dominer le fond du vallon de la Sassière, apparaît depuis ce dernier comme une élégante pyramide car elle est le point de confluence de trois arêtes.
image sensible au survol et au clic

Le versant occidental de la Tsanteleina vu de l'ouest, depuis les chalets de la Sassière
jsBr = marbres à brèches du Jurassique ; csBr = brèches à énormes éléments ("méga-brèches") du Crétacé supérieur.

Elle n'appartient pas au domaine des nappes de schistes lustrés ligures, ni même à celui dit piémontais (qui est représenté dans son versant sud- oriental par le "faisceau du Prariond) mais à leur soubassement structural briançonnais (au sens large) : celui-ci y affleure à la charnière du gros bombement anticlinal du Franchet, d'axe SW-NE.
Sa pyramide sommitale a une constitution très originale car elle est presque entièrement formée de brèches -- fort épaisses et parfois à très gros éléments -- d'âge probablement Crétacé supérieur (car leur ciment est formé de Marbres chloriteux, en outre localement datés de cet âge). Elles reposent sur des marbres gris clairs (sans doute d'âge jurassique supérieur) qui comportent également des niveaux plus ou moins riches en brèches et/ou microbrèches.

image sensible au survol et au clic

Le versant sud-oriental de la Tranteleina, dominant le vallon des sources de l'Isère entre Le Prariond et les gorges du Malpasset.
u.Mp = unité du Malpasset

Les couches constituant la Tsanteleina reposent sur un soubassement de dolomies rapportées au Trias supérieur ; mais celles-ci n'affleurent que dans le versant sud-oriental de la montagne, dans les abrupts de la Pointe de Bazel. Elles y forment le cœur d'un ancien pli couché fort aplati, d'ailleurs enroulé par l'anticlinal, plus récent, du Franchet.

image sensible au survol et au clic

Le versant oriental de la pointe de Bazel
(détail), vu du col de la Galise (sommet du Grand Cocor).
L'analyse détaillée de la paroi permet de distinguer un anticlinal couché dont l'axe doit être proche de N-S (car il est tangent à la partie droite de la falaise) et qui semble s'aplatir du fait de cette géométrie.
voir l'ensemble du versant oriental de la Tsanteleina à la page "sources de l'Isère".



Le versant septentrional de la Tsanteleina, vu du nord depuis le col de Rhèmes-Golette.
Ce versant de la montagne est intégralement constitué par les mégabrèches rapportées au Crétacé supérieur : elles enveloppent la tête de l'anticlinal couché de la Pointe de Bazel (voir cliché précédent).

aperçu général sur la Vanoise

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Tignes



Carte géologique simplifiée des abords de la Tsanteleina et de la Galise

redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
plus au nord ;
plus à l'ouest < cartes voisines > plus à l'est
plus au sud
Autre découpage de la même carte, par coupures moins agrandies et couvrant des secteurs plus larges


Grande Sassière

haut val de Rhêmes

haut val de Rhêmes
Franchet

LOCALITÉS VOISINES

Galise

Fornet

Iseran

Carro ; Levanna
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

accueil section Vanoise

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 22/02/19