Franchet, Dôme, Bailletta
crêtes de rive droite de la Haute Tarentaise au NE de Val d'Isère

Le groupe de sommets mineurs qui domine le village du Franchet et les gorges de la Daille, en rive droite de l'Isère se poursuit en direction de l'est, au sud du vallon de la Sassière, jusqu'au Col de la Bailletta pour se raccorder au-delà à la montagne de la Tsanteleina.

image sensible au survol et au clic

les montagnes de rive droite de l'Isère, au sud-est du Lac du Chevril, vues du rocher du Marais (au sud de Tignes-le-lac).
ØSL = chevauchement basal des schistes lustrés ; u.Ts = unité de la Tsanteleina ; ØS = chevauchement du Saut (prolongement oriental vraisemblable de celui de La Sache : vergence de la gauche vers la droite) ; ØV, ØF, ØG, surfaces de chevauchement des écailles imbriquées (écailles du Villaret, du Franchet et du Rocher du Glaçon), ployées ensemble par l'anticlinal du Franchet (a.F, en jaune) ; f.RC = faille de Rhêmes -Chardonnet.

Il a une structure compliquée, qui s'organise fondamentalement autour du coeur, constitué de quartzites triasiques, d'un vaste dispositif anticlinal déversé vers le sud, que l'on peut appeler l'anticlinal du Franchet".

Ce dispositif s'observe particulièrement bien à l'est de Val d'Isère, où la vallée de l'Isère s'oriente est en ouest, justement parce qu'elle y est guidée par le flanc sud du pli. Elle y est dominée par l'arête rocheuse du chaînon Pointe du Front - Bailletta, qui culmine à l'aiguille du Dôme (3017). Son arête principale est en grande partie constituée par les quartzites triasiques, ce qui lui confère un aspect très déchiqueté et une jupe d'éboulis livides. En contrebas sud, dans les pentes de rive droite de l'Isère, ces couches affleurent de façon moins prédominante car elles y alternent avec des calcaires essentiellement triasiques.

image sensible au survol et au clic

le chaînon du Dôme de Val d'Isère vu du sud, depuis la table d'orientation de l'Arollay (route de l'Iseran)
Suite de ce panorama : vers la droite à la page "Fornet" et vers la gauche à la page "Val d'Isère".
u.Bv = unité de Bellevarde ; u.Ft = unité du Fornet ; u.Ts = unité de la Tsanteleina
a.F = anticlinal du Franchet ; f.F : faille du Front ; a.Ft = anticlinal du Fornet.
jBr, csBr = brèches du Jurassique et du Crétacé.

Ce versant est en fait formé par plusieurs unités briançonnaises, originellement imbriquées vers le nord-ouest, qui ont été renversées toutes ensemble vers le sud et affleurent maintenant en bandes ouest-est parallèles au cours de l'Isère (voir plus de détails à la page "Fornet"). Cette disposition résulte de ce qu'elles ont été affectées par le dispositif anticlinal du Franchet, plus tardif que ces imbrications. qui est déversé vers le sud et dont l'axe du pli principal est à peu près E-W et parallèle à la crête.

Dans les pentes dominant le Fornet s'individualise en outre un anticlinal du Fornet, fortement déjeté vers le sud, que l'on peut considérer comme l'ondulation inférieure du dispositif anticlinal du Franchet. Une complication supplémentaire est encore introduite par la présence d'une faille du Front, qui parcourt le versant de la montagne en diagonale et recoupe à angle aigu les unités imbriquées.
Sur le versant opposé (côté nord) du chaînon Dôme - Bailletta, c'est à l'unité de la Tsanteleina qu'appartiennent les pentes inférieures du Dôme, qui tombent dans le lac de la Sassière. Ses couches s'enfoncent vers le nord avec le flanc septentrional de l'anticlinal du Franchet, de sorte qu'elle sont recouvertes, en rive nord du lac et à la pointe de Picheru, par les schistes lustrés de la Grande Sassière.

Sur le revers nord de la crête du Franchet, qui tombe sur le vallon de la Sassière, le coeur quartzitique de ce dispositif est par contre tranché par le chevauchement du Saut (prolongement oriental vraisemblable de celui de La Sache ; voir les pages "Sassière" et "Brévières"). Par cet intermédiaire il supporte une lame de brèches jurassiques et néocrétacées qui constitue l'extrémité occidentale de l'unité de la Tsanteleina (cette dernière se termine là, par effilement en direction du nord-ouest). Cette unité est elle-même coiffée par une klippe de schistes lustrés (qui est attribuée à la nappe de la Grande Sassière).

image sensible au survol et au clic

Les pentes de rive sud du vallon de la Sassière vues du nord-ouest, depuis les alpages du Chargeur (rive droite du ravin du Saut).
ØB = chevauchement des schistes lustrés ; u.Ts = unité de la Tsanteleina ; ØS = chevauchement du Saut ; f.RC = faille de Rhêmes - Chardonnet (elle passe au revers sud de la butte 2660).

En outre à l'altitude de la crête de Picheru et de l'Aiguille du Franchet, les quartzites et le calcaires triasiques de l'écaille du Franchet se rebroussent en une charnière déversée vers le sud-est : cela ressemble fort à un crochon induit par le chevauchement des Brévières, car c'est à cet endroit que ce dernier accident tranche le contact entre les couches de la semelle siliceuse briançonnaise et de leur couverture carbonatée. Il fait en outre reposer, en discordance sur ce dernier, l'extrémité occidentale des affleurements de l'unité de la Tsanteleina.

Ceci est une interprétation personnelle, différente de celle adoptée sur la carte géologique qui explique ces dispositions uniquement par le jeu d'une grande faille verticale transverse, dite "de Rhêmes - Chardonnet". Malgré l'importance attribuée à cet accident il ne semble pourtant occasionner qu'un décalage vertical modeste de la surface du chevauchement des Brévières. (cf clichés ci-dessus).


image sensible au survol et au clic

Le fond du vallon de la Sassière : sa rive gauche vue du sentier du col de Rhêmes - Golette.
ØSL = chevauchement des schistes lustrés ; n.Sa = nappe de la Sassière ; u.Ts = unité de la Tsanteleina ; ØS = chevauchement du Saut (prolongement oriental vraisemblable de celui de La Sache : vergence de la droite vers la gauche) ; f.RC = faille de Rhêmes - Chardonnet.

C'est à cette unité de la Tsanteleina qu'appartiennent les pentes inférieures du Dôme, qui tombent dans le lac de la Sassière, alors que celles de la rive nord du lac et du vallon montant au col de Rhêmes - Golette sont formées par les schistes lustrés de la Grande Sassière.

 

aperçu général sur la Vanoise
cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Tignes

Carte géologique simplifiée des abords septentrionaux de Val d'Isère

redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
plus au nord ;
plus à l'ouest < cartes voisines > plus à l'est
plus au sud
Autre découpage de la même carte, par coupures moins agrandies et couvrant des secteurs plus larges

Chevril

Grande Sassière

val de Rhêmes
Tignes

LOCALITÉS VOISINES

Tsanteleina

La Sana

Val d' Isère

Fornet
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

accueil section Vanoise

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 11/02/19