La Chapelle en Valgaudemar

partie médiane de la vallée de la Séveraisse

Entre Villard Loubière en aval et le coude du Refuge Xavier Blanc en amont, la vallée de la Séveraisse a un tracé pratiquement W-E, entre les massifs des Souffles et de l'Olan au nord et d'autre part de Pétarel et de l'Aiguille de Morges au sud.

Au sud de la Séveraisse le village de La Chapelle est dominé du côté ouest par les contreforts du massif de Pétarel et du côté est par les épaulements de l'extrémité occidentale du massif de l'Aiguille de Morges. Les rudes pentes de rive droite du vallon de Navette donnent accés aux alpages du Haut-Plan et de Lauplat. Ceux-ci sont installés sur les terrains argileux du "synclinal" de Morges et dominés du côté sud par les abrupts cristallins du Pic de Parières (marge septentrionale du massif de gneiss oeillés "de Crupillouse").

image sensible au survol et au clic

La partie amont du Valgaudemar (portion est-ouest de la vallée) vue du nord-ouest, depuis le col de la Vaurze.
Ce cliché montre la terminaison occidentale de la dépression structurale du "synclinal" de Morges, qui se biseaute contre la faille de Clapouse (f.Cl), prolongement vraisemblable de celle du Désert-en-Valjouffrey. Les tirets rouges localisent grossièrement la surface de la pénéplaine anté-triasique (= limite socle cristallin - terrains sédimentaires) du flanc septentrional du "synclinal" de Morges (redressé à la verticale).
En premier plan la crête du Péou est formé par les gneiss du flanc oriental du synclinal de la Vaurze.
Les "gneiss migmatisés" ont des faciès du type Lavey.

Aucun accident géologique ne correspond au tracé du lit de la Séveraysse. D'autre part on peut se demander pourquoi cette rivière n'a pas, au contraire, inscrit son cours un peu plus au sud, dans la dépression structurale à remplissage sédimentaire du "synclinal de Morges". D'autant plus que, en amont du village de La Chapelle, les épaulements de rive gauche de la Séveraysse sont constitués par le matériel cristallin du rebord septentrional de cette cuvette tectonique : la réponse est peut-être que telle a bien été été la situation initiale de son tracé, mais que son encaissement ultérieur s'est fait de façon verticale, sans que le cours de la rivière se soit laissé dévier vers le sud lorsqu'il a atteint le socle cristallin de cette bordure septentrionale.
image sensible au survol et au clic

Le versant nord du Valgaudemar immédiatement en amont de La Chapelle, vu du SE depuis La Côte Grasse. (cliché original obligeamment communiqué par M. J.-M. Antonanzas).
f.Cl = faille de Colombe et du Torrent du Clot ; ØO = faille de l'Olan ; f.rS = faille du Rif du Sap ; f.pG = faille du Pic Gazonné.

Au nord et à l'est de La Chapelle le socle cristallin dans lequel est creusée la vallée de la Séveraisse est formé par plusieurs bandes successives de roches cristallines de nature différente. Elle les traverse obliquement car les accidents tectoniques qui les limitent sont orientés à cette latitude NW-SE (proche de N150) (c'est plus au sud que la direction de ces accidents tend à s'infléchir vers l'E-W).
image sensible au survol et au clic

La partie amont du Valgaudemar, vue du SW depuis le Pic de l'Ours... (cliché original obligeamment communiqué par M. J.-M. Antonanzas)
ØO = faille de l'Olan ; f.rS = faille du Rif du Sap ; f.pG = faille du Pic Gazonné.

Parmi ces accidents trois sont particulièrement importants car ils s'avèrent avoir eu un fonctionnement "alpin" indiqué par des lambeaux de terrains triasiques pincés le long de leur surface de cassure ; ce sont d'ouest en est :
- la faille du col de Colombe et du Torrent du Clot : affleurements de Trias au col de Colombe ;
- la faille du Rif du Sap : affleurements de Trias dans les escarpements au dessus du hameau. Elle se poursuit en rive gauche (voir la page "Morges") par la faille de la Lavine ;
- la faille du Pic Gazonné : affleurements de Trias sur l'épaulement 2400 de la crête SE du Pic du Lauzon. Elle se poursuit en rive gauche en faisant buter les terrains sédimentaires du "synclinal" de Morges contre le mur cristallin de la rive droite du ravin de la Girardière (voir les pages "Gioberney" et "Morges") .

 


cartes géologiques à 1/50.000° (*) à consulter : feuille Saint-Christophe


Carte géologique simplifiée du Valgaudemar
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
cartes voisines : plus à l'ouest : Valjouffrey ; plus à l'est : Ailefroide ;
plus au sud-ouest : Champsaur ; plus au sud : Chaillol ; plus au sud-est : Champoléon


Le Désert ; Souffles

Olan

Gioberney
Vaurze ; Orgières

LOCALITÉS VOISINES

Vallon Clos

Pétarel

Crupillouse

Navette ; Parières
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Oisans

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 9/10/18