Valbonnais, Roussillon
cours inférieur de la vallée de la Bonne, en aval d'Entraigues

En aval de son confluent avec la Malsanne, au pied des cônes de déjections qui portent la localité de Valbonnais, la vallée de la Bonne s'oriente est-ouest et s'élargit au point d'y avoir développé une plaine alluviale assez spacieuse.
Cet élargissement résulte de ce que la surface du bloc cristallin du Taillefer s'enfonce là très rapidement vers le sud, au point de disparaître en rive gauche sous sa couverture sédimentaire, qui constitue, en rive gauche, le Beaumont central et occidental.

image sensible au survol et au clic

La vallée de la Bonne en aval de son confluent avec la Malsanne vue d'avion, de l'ouest, depuis l'aplomb de Saint-Laurent-en-Beaumont.
On distingue bien le lit inondable de la Bonne (zone boisée), entaillé en contrebas des terrasses de sa plaine alluviale.
ØV = faille du Vet - chevauchement des Chétives (à vergence NE), surhaussant le cristallin de l'Arcanier.
s.LL = synclinal du Lac Labarre.
Les tirets rouges soulignent la limite socle cristallin - couverture sédimentaire.


La rivière a simplement dénudé la voûte de ce bloc sans l'entailler, en suivant l'interface socle - couverture (sauf aux abords d'Entraigues où l'extrémité sud-orientale du bloc forme la nervure rocheuse saillante du sommet des Ferrières). Puis l'érosion glaciaire s'est ensuite chargée d'élargir cette partie de son cours en la surcreusant. Après la fonte du glacier de la Bonne il s'y est établi un lac que la rivière a colmaté en y épandant une nappe alluviale, dans laquelle elle a depuis découpé des terrasses, au fur et à mesure du re-creusement de son lit.

image sensible au survol et au clic

L'extrémité nord-est du Beaumont et le Valbonnais vus d'avion, de l'ouest, depuis l'aplomb de Siévoz.
Plis N-S : a.cR = anticlinal de Côte Rouge ; s.N = synclinal du col Nodry ; a.P = anticlinal de Peyrague ; a.S = anticlinal de La-Salle-en-Beaumont.
Plis E-W : a.C = anticlinal du Chauvet ; s.SM = synclinal de Saint-Michel.
f.C = faille du col de la Chaînelette ; f.E = faille de l'Échaillon (cassures extensives cachetées au Toarcien).


Après avoir ainsi élargi sa vallée au niveau de Valbonnais, la Bonne s'engage dans les gorges du Pont du Prêtre pour trancher les couches de la couverture du flanc ouest du bloc du Taillefer (voir page Roizonne), là où elles se prolongent vers le sud pour former les collines du Baumont occidental.

Au niveau de cette coupe et de la rive droite de la vallée (montagne de Roussillon) l'anticlinal de la Salle-en-Beaumont n'est pas visible car les couches qui le décrivent sont enlevées par l'érosion : ce pli devait affecter la couverture située au NE de Plan Collet et c'est lui qui se manifeste en arrière-plan dans le versant ouest du Piquet de Nantes en donnant à la couverture un pendage ouest bien moins fort dans les pentes du Perollier et du col de l'Oullière (page "Tabor").

image sensible au survol et au clic

Le revers sud du signal de Roussillon, en rive droite de la vallée de la Bonne, vu du sud-est depuis le signal du Colombier (Beaumont septentrional)
s.R = synclinal de Roussillon ; Lot.s = calcaires roux du Lotharingien supérieur ; tsp = spilites triasiques ; tk = cargneules et gypse.
Remarque : la divergence entre le tracé de la limite inférieure du Lias et celle de la bande de houiller située à l'est de la surface de la pénéplaine anté-triasique (s.pa) suggère que les alluvions quaternaires pourraient, en fait, cacher du socle cristallin à l'emplacement de Valbonnais et donc que le tracé de la surface de la pénéplaine anté-triasique (s.pa), sous les alluvions quaternaires pourrait dessiner une sinuosité vers la gauche pour passer aux alentours du petit lac de retenue du Moulina.

On trouvera des renseignements complémentaires sur cette localité dans le site du Patrimoine matheysin, à la page "Valbonnais : gypière)"

La gorge a un tracé en baïonnette, orthogonal aux couches à ses deux extrémités mais parallèle à celles-ci dans la partie médiane où se situe le Pont du Prêtre : de ce fait elle y suit longuement, sur plus de 500 mètres, au NW de ce dernier, le niveau décamétrique de calcaires argileux à patine rouille, du Lotharingien supérieur, qui était exploité là (en rive gauche) comme pierre à ciment hydraulique.

image sensible au survol et au clic

La gorge de la Bonne au niveau du signal de Roussillon vue d'avion, du sud-ouest, depuis l'aplomb de Saint-Laurent-en-Beaumont.
La coupe de la gorge de la Bonne montre spectaculairement le synclinal d'axe NW-SE de Roussillon (s.R), pourtant peu accentué, par lequel la couverture sédimentaire se redresse jusqu'à commencer à se renverser sous le cristallin. Mais on voit aussi qu'en aval du Pont du Prêtre la succession liasique décrit un petit anticlinal d'axe NE-SW (a.EW), également peu accentué, qui est vraisemblablement rapportable à l'épisode de plissement anté-Sénonien du Dévoluy (c'est le pli le plus septentrional de cette famille qui soit connu). Son axe plonge fortement vers le sud-ouest parce qu'il est basculé et tordu par le synclinal NW-SE.
Lot.sup désigne le niveau à patine rouille du Lotharingien supérieur.
N.B. : c'est par un effet de perspective que le synclinal de Roussillon semble, de façon illusoire, être un pli couché et que son flanc oriental semble renversé, alors qu'il approche seulement de la verticale.


figure plus grande (nouvelle fenêtre)

Coupe le long de la vallée de la Bonne (extrait de J.C. Barféty, thèse 1985).


Au débouché des gorges le revers sud-occidental de la montagne de Roussillon s'ennoie très vite sous les formations quaternaires qui se rattachent au remplissage de la cuvette de la Matheysine. Les plus hautes pentes portent, sous forme de crêtes morainiques suspendues, les traces du niveau atteint par la surface du glacier de la Bonne à son débouché dans cette dépression (voir la page "Bonne-Drac").


aperçu général sur la Matheysine


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille La Mure



Carte géologique simplifiée,
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074


Laffrey

Grand Serre

Armet
Roizonne

LOCALITÉS VOISINES

(Entraigues en Valbonnais)

Bonne-Drac

Beaumont occidental

Beaumont central
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section DRAC

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Page d'accueil générale du
site
Dernières retouches apportées à cette page le 13/08/17