L'Armet
la partie médiane du chaînon du Taillefer - Coiro

Le versant oriental du groupe de l'Armet - Coiro est constitué par un abrupt remarquablement élevé et continu qui tombe sur la vallée de Chantelouve. Cet abrupt est déterminé par une faille extensive majeure, la faille du col d'Ornon, dont le rejet vertical excède 1500 m.

Cliché d'ensemble du chaînon du Taillefer - Coiro et de la dépression du col d'Ornon
aperçu général sur la faille du col d'Ornon
image sensible au survol et au clic

La rive ouest de la vallée de la Malsanne : vue d'ensemble, du nord-est, depuis les pentes du Grand Renaud (suite vers le nord, au cliché suivant).
f.cO = faille du col d'Ornon. Les numéros 1a, 1b et 2a se réfèrent à ceux de la carte de la page "Chantelouve" et désignent les amas d'olistolites.
La dénivellation entre le Trias des crêtes de l'Armet (en rouge) et le fond de vallée est de 1600 m.


image sensible au survol et au clic

La vallée de Chantelouve et la rive nord du ravin de la Chave (pentes du Grand Renaud) vues de l'est, depuis les pentes en contrebas ouest du Pic du col d'Ornon (suite vers le nord, du cliché précédent)

La faille de l'Armet (f.A) est vue pratiquement d'enfilade, ce qui permet de constater que sa surface de cassure est très fortement pentée vers le sud. On voit en outre qu'elle décale la faille du col d' Ornon (f.cO, en rose) dans le sens sénestre (le compartiment nord, de Plancol, est décalé vers l'arrière par rapport au compartiment sud, de l'Armet). Ces deux faits portent à penser que cette cassure a dû jouer en décrochement, en plus de son jeu chevauchant dont atteste le décalage vertical de la surface de la pénéplaine anté-triasique (en rouge).
En premier plan le ravin de la Chave traverse un chevauchement mineur (f.C), à vergence nord et à pendage "normalement" peu incliné, qui détermine un crochon bien visible.
On a indiqué par "olist." les affleurements d'olistolites de la Chalp à gauche et des Grandes côtes, à droite (voir les pages "Chantelouve" et "col d'Ornon").


Le groupe de l'Armet s'individualise du reste du chaînon du Taillefer par les abrupts qui le limitent au nord et tombent sur la dépression transversale de Plancol - Combe Oursière. Ces abrupts ont certainement été déterminés par le jeu d'une cassure à peu près E-W, la faille de l'Armet. En effet elle a causé un surélèvement de près de 400 m. de son compartiment sud, comme en atteste le décalage de la surface de la pénéplaine anté-triasique.

image sensible au survol et au clic

La face nord de l'Armet vue de la Tête des Mayes (arête sud du Taillefer)
f.A = faille de l'Armet ; des affleurements de Trias (non représentés) jalonnent cette faille le long du ravin de la Combe Oursière ; f.B = faille de la Baisse, jalonnée de lambeaux de Trias (non repérés sur la photo).



Vue rapprochée de la Combe Oursière, du nord-est, d'avion
Les tirets rouges délimitent la portion conservée de surface de la pénéplaine anté-triasique, sur laquelle sont encroutés des placages de dolomie triasique (les affleurements les plus importants sont situés sur le revers opposé de la crête du col).


Les grès et dolomies du Trias qui recouvrent normalement cette pénéplaine y sont présents sous forme de deux minuscules chapeaux couronnant la crête de l'Armet. D'autres affleurements de ce même terrain la jalonnent, 400 m. en contrebas nord, à la Combe Oursière et plus au nord encore sur la Crête de la Baisse.
Dans le versant ouest de la montagne la faille de l'Armet est encore repérable dans les escarpements nord de la Tête de Barbalon mais les données actuellement disponibles ne permettent pas de la suivre en direction de Lavaldens. Selon toutes apparences elle doit s'amortir avant cette localité, et cette particularité l'apparente, comme ses autres caractères, avec la faille du Taillefer.

Concernant l'interprétation de ces cassures on peut se reporter à la vue d'ensemble de ce massif et plus précisément aux paragraphes qui leur sont consacrés.

au survol et au clic

Le versant occidental du chaînon Taillefer - Coiro et la vallée de Lavaldens vus d'avion, du sud-ouest, depuis l'aplomb de Nantes-en-Ratier
f.A = prolongement vraisemblable de la faille de l'Armet .
a.ph+mcs = albitophyres* interstratifiées de micaschistes ; cgl+mcs = conglomérats métamorphiques interstratifiés de micaschistes.


Coupe des affleurements du revers ouest de l'épaule de l'Orsière (arête nord de l'Armet)
Ces affleurements, situés peu au nord du chevauchement de la faille de l'Armet, montrent que les dolomies triasiques passent à des brèches qui s'appuient en onlap* sur une surface de cassure N-S.
La faille petite faille visible ici a donc déjà fonctionné au Trias (pour le contexte de cette observations voir la page "Taillefer sud").
(figure agrandissable)
carte des affleurements sédimentaires des abords septentrionaux de l'Armet.



Carte géologique simplifiée des environs du Taillefer et de l'Armet
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
cartes voisines : plus à l'ouest : x ; plus à l'est : x ;
plus au sud : x


Page d'introduction à la géologie de la chaîne de Belledonne au sens large.
aperçu d'ensemble sur le chaînon du Taillefer
Pour plus de détails consulter les publications n° 157 et 141
Cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Vizille

La Morte

Taillefer sud

(col d' Ornon)
Tabor

LOCALITÉS VOISINES

(Malsanne)

Roizonne

Coiro

(Le Périer)
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section DRAC

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 7/06/16