Rabou et son vallon nord-oriental

Les montagnes les plus méridionales du Bochaine oriental, au nord-ouest de Gap

Immédiatement en aval de Rabou le Petit Buëch reçoit, en affluent de rive gauche, le ruisseau de La Rivière qui draine un vallon assez large, orienté NE-SW. Le bassin versant de ce dernier, en amont et à l'est du village de Rabou, représente la partie la plus sud-orientale du massif du Dévoluy (au sens large).

Ce vallon de La Rivière (ou "de Rabou") représente une simple combe monoclinale, ouverte dans les terrains calcaréo-argileux du Crétacé inférieur. Son versant sud-est est constitué par le revers du crêt de la montagne de Charance ; ce dernier, armé par la barre du Tithonique, regarde vers le sud et domine le sillon de Gap : il représente le "rebord subalpin".

 Au delà du crêt de Charance, en effet, le soulèvement du Dôme de Remollon a occasionné l'ablation des couches à prédominance calcaire du Crétacé et du Jurassique terminal qui formaient originellement la voûte de cette vaste coupole anticlinale et a mis à nu les couches du Jurassique moyen et inférieur, qui sont cachées en profondeur à Rabou comme dans tout le massif du Dévoluy.

image sensible au survol et au clic

La montagne de Charance et la vallée de Rabou vues de Céüse (crête de La Manche)
ØCh = chevauchement de Charance ;
glR = hauts dépôts morainiques, attribués au Rissien ; mW1, mW2a, mW2b = moraines des stades de retrait 1 et 2 du glacier wurmien provenant du sillon de Gap ; éc.W2 = chenal d'écoulement marginal des eaux de fonte au stade de retrait n°2 ; all.fl.M = alluvions fluviatiles anciennes (Mindel ?), recouvertes par les alluvions glaciaires wurmiennes.
(concernant la montagne de Charance on trouvera des commentaires plus détaillés à la page "Charance" de la section Gap-Digne ; concernant les pentes de Corréo voir la page "La Roche des Arnauds")


Vers l'amont du vallon de la Rivière la ligne de crête du rebord subalpin s'incurve en dessinant un U ouvert vers le nord, ce qui correspond au fait que la barre tithonique y est ployée par un grand synclinal à axe N-S plongeant vers le nord. Il s'agit du prolongement méridional du synclinal post-sénonien de Saint-Étienne-en-Dévoluy, dont l'axe s'élève à partir d'ici plus franchement vers le sud, pour se conformer avec la déclivité septentrionale du Dôme de Remollon.

image sensible au survol et au clic

La crête de la montagne de Charance (rive sud du ruisseau de La Rivière) vue du nord-est, depuis l'échine sud du Pic de Gleize (point coté 1996) (cliché obligeamment communiqué par M. François Longeot).
s.sE = synclinal de Saint-Étienne : son axe, perpendiculaire au tracé du vallon qui monte de Rabou au col de Gleize, plonge en outre vers le nord, comme tous les plis N-S de ce secteur, situé sur la périphérie septentrionale du Dôme de Remollon (voir la page "structure du Gapençais").
ØCh = chevauchement de Charance ; a.B = prolongement méridional de l'anticlinal de Bure.


Le vallon de La Rivière traverse en définitive une cuvette synclinale, ouverte vers le nord, dont le coeur est occupé par la butte témoin formée par les calcaires hauteriviens du Puy. Son bord oriental est formé par la crête qui court vers le nord, depuis la Grésinière en passant par le Pic de Gleize, jusqu'à former le rebord subalpin de la rive occidentale du Champsaur.

Au nord de ce vallon la structure devient plus complexe car des plis anté-sénoniens y viennent en intersection avec le synclinal de Saint-Étienne, ce qui n'est pas sans occasionner des déformations annexes, notamment des basculements des divers axes de plis ainsi que des cassures secondaires variées (voir la page Rabou nord)

image sensible au survol et au clic

Le vallon de La Rivière vu d'amont, du nord-est, depuis l"antécime ouest du Pic de Gleize (point coté 2146)
a.rL = anticlinal des Ruines de Luvie (pli NE-SW anté-sénonien)
Plis N-S : a.Ch = anticlinal de Chaudun ; s.sE = synclinal de Saint-Étienne ; a.B = anticlinal de Bure
On distingue à l'horizon le plus lointain la crête de la montagne de Lure (par dessus la vallée de la Durance) et du Mont Ventoux (par dessus la crête de la Barre à gauche du point coté 1988).
voir la carte structurale de ce secteur.


 Il est à signaler que, dans le versant ouest de la montagne de Charance, le tracé du chevauchement de Charance, bien visible sur le versant gapençais de la crête, se suit encore dans les pentes au sud du village de Rabou. Mais il se perd, plus au nord, au niveau des marnes valanginiennes (largement recouvertes d'éboulis) des abords du coeur du synclinal de Saint-Étienne (abords du village de La Rivière) : on ne sait donc pas comment ce chevauchement s'amortit ou se prolonge en profondeur

image sensible au survol et au clic

Le chef-lieu de Rabou vu du sud, depuis le tournant 1174 de la D.503
D.s = surface de discordance* du Sénonien au pied de la falaise supportant le plateau de Bure ; a.U = anticlinal E-W du Bois de l'Ufernet (tranché en cluse par les gorges que parcourt le sentier des Bans).


Le village de Rabou lui-même est situé sur un promontoire rocheux qui sépare les deux thalwegs du Petit Buëch et du ruisseau de la Rivière, juste en amont de leur confluence. Vers l'aval le Petit Buëch s'engage en gorge pour franchir la barre tithonique du flanc ouest du grand synclinal de Saint-Étienne-en-Dévoluy. et rejoindre la combe de la Roche-des-Arnauds, ouverte jusqu'aux Terres Noires dans le prolongement méridional de l'anticlinal de Bure.

image sensible au survol et au clic

La vallée du Petit Buëch en amont de Rabou vue du sud, depuis le Pic de Charance
plis NW-SE post-sénoniens : a.B = coupole anticlinale de Bure ; s.sE = synclinal de Saint-Étienne.
a.Cl = anticlinal de Clappe (axe N-S)
plis E-W anté-sénoniens : s.D = synclinal des Donnes ; a.U = anticlinal de l'Ufernet.


Du côté nord du village le cours du Petit Buëch, en provenance du nord depuis le pied des abrupts du Pic de Bure (voir la page "Rabou nord"), coupe transversalement les plis E-W successifs, à commencer par la gorge de l'Ufernet qui tranche l'anticlinal du même nom.


figure plus grande
Carte structurale schématique de la marge sud-orientale du Dévoluy (bassin hydrographique des sources du Petit Buëch), montrant l'entrecroisement des plis des différentes phases tectoniques.
en bleu : terrains marneux inférieurs à la barre tithonique ; en vert : Tithonique et Crétacé inférieur ; en Jaune : Crétacé supérieur et Tertiaire.
alignements de cercles = synclinaux ; alignements de ronds étoilés : anticlinaux ; ligne de couleur barbulée = chevauchements.
Bleu = plis E-W anté-sénoniens ; orangé = plis NW-SE de la première étape post-nummulitique ; rouge = plis N-S de la deuxième étape post-nummulitique.


 


carte géologique à 1/50.000° (*) à consulter : feuille Gap

Carte géologique simplifiée de la vallée supérieure du Petit Buëch
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

Plateau de Bure

gorges du Petit Buëch

Pic de Gleize
Matacharre LOCALITÉS VOISINES (col Bayard)

La Roche des Arnauds

(Charance)

(Gap)
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil section Dévoluy

début de la page

sommaire de GEOL_ALP
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 5/05/17