Châteauneuf d'Oze, crêtes d'Oule

montagnes de rive gauche du Petit Buëch au niveau de Veynes

Les affleurements de Terres Noires et d'Argovien de la dépression d'Aspres - Veynes s'étendent, à l'est de Saint-Auban d'Oze et du col des Verniers, jusqu'au cours inférieur du Drouzet, qu'ils rejoignent en déterminant dans la vallée de Châteauneuf d'Oze. Cette dernière est une franche combe anticlinale* éventrant, jusqu'à son coeur de Terres Noires, un pli E-W, l'anticlinal de Châteauneuf d'Oze (A7). C'est le Tithonique du flanc nord de ce pli qui constitue la crête de la Montagne d'Oule - La Brunelle, tandis que la succession du Néocomien affleure dans les pentes boisées qui en descendent vers le nord-est pour rejoindre la vallée du Buëch en amont de Veynes (Les Savoyons).

image sensible au survol et au clic

La combe anticlinale de Châteauneuf d'Oze vue de l'est (presque dans l'axe du pli), depuis les pentes dominant Châtillon-le-Désert.
a.C = anticlinal de Châteauneuf d'Oze.
Le flanc nord de l'anticlinal, qui forme la crête se profilant sur le ciel, est affecté d'un certain nombre de cassures pratiquement N-S : f.J = faille de Joutas ; f.M = faille de Mande Meillon (masquée derrière la crête N-S qui descend de ce petit sommet) ; f.D = faille du Drouzet.
La disparition du Tithonique sur le versant est de la crête de Mande Meillon est un phénomène purement stratigraphique (voir plus bas dans cette page)


L'anticlinal de Châteauneuf d'Oze est affecté par plusieurs complications, dont certaines semblent liées à sa formation et d'autres à sa déformation ultérieure par les étapes de plissement à axes N-S :

1 - au nord et surtout à l'est du col des Verniers, les deux flancs du pli sont affectés par des failles subverticales, presque N-S. Elles sont surtout visibles sur son flanc nord parce que les affleurements, notamment ceux de la barre tithonique, y sont bien mieux dégagés. La formation de ces cassures apparaît être une conséquence du plissement N-S (voir leur analyse plus approfondie à la page "Furmeyer" )

image sensible au survol et au clic

Le versant sud de la montagne d'Oule
vue du sud-est, d'avion, depuis l'aplomb de Côte Belle (cliché obligeamment communiqué par M. Thierry Dumont)

Le flanc nord de l'anticlinal de Châteauneuf d'Oze est recoupé par plusieurs cassures, proches de N-S, que l'on peine à suivre en contrebas dans les ravines qui mettent à nu l'Argovien et les Terres Noires.
f.O = faille du col d'Oule : elle représente la terminaison sud du chevauchement de la Grésière, au nord de Veynes ; f.J = faille du Joutas : elle correspond à une brisure de la charnière synclinale qui assure l'articulation du flanc nord E-W de l'anticlinal de Châteauneuf d'Oze avec le flanc oriental N-S de l'anticlinal de Veynes.
a.O = anticlinal N-S du col d'Oule : il semble correspondre à l'amortissement vers le sud du chevauchement de la Grésière.


2 - Au sud du col des Verniers et de la Combe de Châteauneuf le flanc sud de l'anticlinal de Châteauneuf d'Oze est rompu et étiré, en pli-faille*, par le chevauchement de Côte Belle. Cet accident dont la surface de cassure est pentée vers le nord, le fait avancer vers le sud sur le synclinal d'Espinasse (s7). Cette disposition, qui semble évidemment originelle, témoigne de la vergence vers le sud du plissement anté-sénonien à cette latitude.

 

(figure agrandissable)
Coupes transversales à la dépression anticlinale de Châteauneuf d'Oze
montrant les complications de détail qui affectent l'anticlinal
a - au niveau de Châteauneuf d'Oze ;
b - au niveau du Saix
F1 = chevauchement des Ararys ; F2 = chevauchement de Côte Belle (refermant le synclinal de la Revière et du ravin d'Espinasse)
(extrait de la publication n° 055, retouchée)

Le synclinal de La Revière et du ravin d'Espinasse (page "Espréaux"), qui traverse à flanc de pente le versant nord de la montagne de Côte Belle, se prolonge vers l'ouest (page "Maraize") par celui de Tré Maroua. Mais ce pli est en quelque sorte "refermé" par le chevauchement et, de ce fait, son coeur de marnes bleues apto-albiennes n'est conservé que localement. Le plus souvent ce sont souvent des calcaires barrémiens ou même hauteriviens, à faciès identiques et à pendages proches, qui forment ses deux flancs. En outre dans ces pentes le chevauchement de Côte Belle a fait disparaître le repère constitué par la barre tithonique, qu'il a étirée et rompue. Il résulte de toutes ces circonstances que la structure de ce versant de la montagne est fort peu lisible dans le paysage.

 

Schéma structural des alentours méridionaux de Châteauneuf-d'Oze.

1, Affleurements crétacés; 2, Affleurements oligocènes; 3, Axes anticlinaux (a, visibles; b, masqués en surface); 4, Axes synclinaux (a, visibles; b, masqués en surface).

A7, Anticlinal de Châteauneuf-d'Oze ; A8 = Anticlinal du Rocher de Saint-Pierre ; S7 = Synclinal de La Revière et du ravin d'Espinasse ; F CV= Faille du col de Villauret ; F D =Faille du Drouzet ; F CD = Faille de Châtillon-le-Désert.

(extrait de la publication n° 055, retouchée)
(figure agrandissable)

     

3 - à l'ouest du col des Verniers l'anticlinal E-W de Châteauneuf devient assez difficilement discernable dans le paysage. Cela tient en partie à ce qu'il est déformé, transversalement à son axe, par des plis N-S. De ce fait le tracé de cet axe, et surtout la trace du chevauchement de Côte Belle, décrivent, sur la carte (voir ci-après), de fortes sinuosités. Cela se manifeste notamment par le fait que les affleurements de Terres Noires du flanc sud de l'anticlinal de Châteauneuf dessinent deux golfes vers le sud, chacun représentant une gouttière remplie de Terres Noires (appartenant à la lèvre supérieure du chevauchement) : l'un, au sud de Saint-Auban-d'Oze, correspond au synclinal N-S de Saint-Auban, l'autre, au SE du Saix, correspond au synclinal des Selles. En fait le fond du remplissage de Terres Noires de ces gouttières synclinales est incliné vers le nord, car il correspond à la surface du chevauchement de Côte Belle, qui est pentée dans ce sens.


Carte géologique simplifiée
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

pour la nomenclature des plis charger le document suivant :
petite taille

 Carte structurale du Bochaine méridional
(de Veynes à Monêtier-Allemont)
grande taille  


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Gap

Veynes

La Fayolle, Furmeyer

Villard de Montmaur
Oze LOCALITÉS VOISINES Châtillon le Désert

St Auban, Villauret

col d' Espréaux

Haut Drouzet
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil section Dévoluy

début de la page

sommaire de GEOL_ALP
Aller à la page d'accueil du site
Dernière mise à jour de cette page le 9/08/16