La Petite Céüse

au dessus de la Durance, entre Sigoyer et Esparron

Le sommet de la Petite Céüse constitue l'un des promontoires les plus méridionaux du Bochaine méridional. Il se détache de la montagne de Céüse pour dominer, au sud de cette dernière, le sillon de Gap et la vallée de la Durance.

Du point de vue structural, l'échine qui porte le sommet est formée par une succession de couches argilo-calcaires d'âge néocomien à jurassique terminal, inclinées vers l'est mais disposées en position renversée : elles appartiennent au flanc oriental d'un synclinal dont l'axe passe en contrebas ouest de la crête. Il s'agit du prolongement méridional du synclinal du Villard de Montmaur mais ce pli a été ici vidé, par l'érosion, de ses terrains tertiaires et son coeur est formé par les marnes bleues apto-albiennes (ses flancs étant formés par les couches du Crétacé inférieur et du Jurassique).

image sensible au survol et au clic

La Petite Céüse et sa crête septentrionale vues du nord, depuis la corniche de Céüse (revers est de la crête de la Lumineuse)
ØC = chevauchement de Céüse - La Saulce ; a.pC = anticlinal de la Petite Céüse ; f.t = faille transverse secondaire ; s.vM = synclinal du Villard de Montmaur.


La succession renversée de la Petite Céüse est séparée de la succession normale de la montagne de Céüse par le chevauchement de Céüse - La Saulce, qui passe au col des Guérins. Les Terres Noires qui affleurent là, du côté est de la cassure, peuvent donc être considérées, schématiquement, comme le coeur d'un anticlinal déversé vers l'ouest qui a été rompu par ce chevauchement.

image sensible au survol et au clic

même fenêtre < image plus grande, muette > nouvelle fenêtre
Le revers sud-est de la montagne de Céüse et la vallée de la Durance vue du sud, depuis les crêtes de la Montagne de Melve (Les Croix)
s.vM = synclinal du Villard de Montmaur ; ØC = chevauchement de Céüse - La Saulce


Les ravines du versant ouest de la montagne (La Revière, torrent de Céas) traversent le Néocomien du coeur du synclinal du Villard de Montmaur presque perpendiculairement à son axe. Sur leur rive gauche (méridionale) le relèvement axial du pli porte à l'air libre les plus anciennes de ces couches et même leur soubassement de Tithonique, qui y est dénudé en dalles structurales. Ces dernières sont finalement tranchées par le versant qui tombe sur la vallée de la Durance, au sommet duquel la corniche tithonique dessine assez visiblement les complications de détail qui affectent le grand synclinal.

image sensible au survol et au clic

même fenêtre < image plus grande, muette > nouvelle fenêtre
Le versant occidental de la Petite Céüse et les pentes de rive gauche de la vallée du Déoule vu du sud, depuis la crête des Selles.

s.vM = synclinal du Villard de Montmaur ; s.M = synclinal de Montmaur ; ØR = chevauchement de la Revière ; f.C = faille de Châtillon-le-Désert


En effet, en contrebas ouest du sommet (rive gauche du torrent de Céas), le Tithonique se montre affecté de plis mineurs dont la voûte a été dénudée par l'érosion. Ils sont sans doute anté-Sénoniens, car leurs axes, orientés plutôt E-W, plongent vers l'ouest. Le sommet lui-même est d'ailleurs formé par un bec rocheux de Tithonique où l'on voit s'ébaucher une charnière anticlinale couchée.
Enfin ce versant est traversé par une cassure, le chevauchement de la Revière qui rompt le flanc ouest du synclinal du Villard de Montmaur, parallèlement à l'axe de ce pli. Vers le nord cette cassure se connecte à la faille de Châtillon le Désert dans les pentes occidentales de Côte Belle
(voir la page "Drouzet"). À l'ouest de cette cassure se dessine un synclinal moins déversé et très ouvert qui s'avère, quant à lui correspondre au prolongement le plus méridional du synclinal de Montmaur.

image sensible au survol et au clic

Détails du versant occidental de la Petite Céüse (ravin du torrent de Céas)
vue du SW d'avion, depuis l'aplomb de Barcillonnette.

s.vM = synclinal N-S du Villard de Montmaur ; s.M = synclinal N-S de Montmaur ; ØR = chevauchement de la Revière (il redouble la barre tithonique à droite du cliché et, à gauche (plus au nord) l'Hauterivien de la crête de la Revière).
a.pC = anticlinal de la Petite Céüse, d'axe E-W (à peu près perpendiculaire au plan de la photo). Il est déversé vers le nord et son axe, ainsi que celui du synclinal qu'il chevauche, plonge fortement vers l'ouest (vers l'observateur). Cette attitude est due à ce que ces plis ont été basculés dans ce sens lors du plissement N-S post-Nummulitique.


Le dessin du synclinal de Montmaur reste discernable, sous le Tithonique, jusque assez bas dans le revers sud-ouest de la montagne ; mais il s'efface par amortissement au niveau des Terres Noires : en effet leur substrat de Dogger - Lias, qui affleure en rive droite de la Durance en aval de la Saulce, forme pratiquement une dalle à pendage est uniforme. C'est là un phénomène classique de dysharmonie* de plissement.

image sensible au survol et au clic

même fenêtre < image plus grande, muette > nouvelle fenêtre
Le revers sud-ouest de la Petite Céüse et la vallée de la Durance vus du sud, depuis les pentes de Melve

Ce cliché élargit le cadre structural par rapport au précédent.
ØC = chevauchement de Céüse - La Saulce ; ØBa = chevauchement de Barcillonnette ; s.M = synclinal de Montmaur


Rapports structuraux entre la transversale du Bochaine et du Dévoluy méridionaux et celle de la vallée de la Durance :
Le grand synclinal du Dévoluy (synclinal de Saint-Disdier + synclinal de Saint-Étienne) se prolonge par la marge occidentale du Dôme de Remollon



Carte géologique simplifiée des environs de Barcillonnette
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

pour localiser ces accidents tectoniques, charger la Carte structurale du Bochaine méridional :
deux versions, au choix : petite taille ou grande taille
cartes géologiques
à 1/50.000° (*)à consulter : feuille Gap (et feuille Laragne)

Drouzet

Châtillon-le-Désert
Montagne de Céüse
Espréaux

LOCALITÉS VOISINES
(Gap)
Esparron - Barcillonnette

(La Saulce)
(Tallard)
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Dévoluy

début de la page

sommaire de GEOL_ALP


Aller à la page d'accueil du site
Dernière mise à jour de cette page le 10/07/17