Le Jocou, versant est

aux confins du Diois, du Dévoluy occidental et du Trièves

Le col de la Croix Haute, situé à l'extrémité septentrionale de la vallée du Bochaine, fait communiquer cette dernière avec l'extrémité sud-occidentale de la large dépression du Trièves ; il se situe sur la frontière entre Alpes du Nord et Alpes du Sud et est emprunté par la route N.75, dont c'est le point culminant. Sur son versant sud on y aboutit en suivant un val jurassien* dont le fond est constitué par le Sénonien d'un synclinal de Lus-la-Croix-Haute, ici vidé de son contenu tertiaire, qui s'épanouit vers le sud (voir la page "Lus"). Ce col sépare deux chaînons également allongés N-S, du côté oriental celui du Rognon et de Boutouret (voir la page "Rognon") et du côté occidental celui du Jocou dont la crête constitue la frontière naturelle entre Bochaine et Diois oriental.

 image sensible au survol et au clic

L'extrémité nord de la cuvette de Lus et sa bordure occidentale vue du sud-est, d'avion, depuis l'aplomb du Serre Sambut (au sud-est de Lus).
D.s = surface de discordance du Sénonien ; a.J = anticlinal du Jocou ; f.J = faille du Jocou.

La montagne du Jocou correspond essentiellement à un anticlinal du Jocou, N-S, post-Sénonien. La voûte structurale de ce pli suit d'assez près la crête sommitale de la montagne mais, au niveau de celle-ci et sur son versant est, l'érosion a éventré le pli jusqu'à son cœur d'Argovien. Toutefois , dans les pentes orientales du Jocou, en contrebas de la crête, la retombée est de l'anticlinal est rompue par des cassures orientées peu obliquement à son axe ; elles appartiennent à l'extrémité septentrionale du faisceau de cassures de l'accident de Bonneval (voir également les pages "Toussière" et " Bonneval"). La plus importante d'entre elles est la faille du Jocou, qui joue un rôle prépondérant dans la structure du versant qui domine le col de la Croix-Haute ; au sud du col de Vente-Cul, elle se poursuit en passant sur le versant ouest de la crête jusqu'au col de Grimone avant d'y passer de nouveau (mais brièvement) en versant oriental du chaînon (voir les pages "Grimone" et "Lus").

image sensible au survol et au clic le versant oriental de la montagne du Jocou, vu du Sud depuis le Pic de l'Aigle (cliché original obligeamment communiqué par Mr. S. Gidon).
a.J = anticlinal du Jocou ; f.J = faille du Jocou ; Ds = discordance du Sénonien ; f.L = faille des Lussettes.

La faille du Jocou a un tracé presque N-S, qui est un peu oblique à l'axe de l'anticlinal du Jocou, de sorte qu'elle coupe ce pli en un biseau aigu. Sa surface de la cassure est fortement pentée vers l'ouest et elle possède un fort rejet vertical de soulèvement de sa lèvre ouest : ceci se manifeste par le fait que, du côté ouest, c'est le Jurassique du cœur du pli qui forme la crête, alors que du côté est les terrains du Crétacé inférieur n'affleurent que très en contrebas, où ils sortent d'ailleurs à peine de sous la dalle sénonienne du flanc ouest du synclinal de Lus qui forme les pentes occidentales du col de la Croix-Haute .

même fenêtre < image plus grande > nouvelle fenêtre

Bloc perspectif très schématique montrant les relations entre les structures majeures, aux abords des cols de Grimone et de la Croix Haute (vue du sud vers le nord).
Ce schéma met en évidence la composante de coulissement dextre de la faille du Jocou.


Par ailleurs les couches de la lèvre de la faille se rebroussent vers l'est en plusieurs endroits, ce qui confirme que son rejet comportait une composante de chevauchement dans cette direction, c'est-à-dire à l'opposé du sens habituel.

image sensible au survol et au clic

Détail du versant sud-est du sommet du Jocou
vu du sud, depuis le pied du col de Ventecul.
a.J = anticlinal du Jocou ; f.J = faille du Jocou : elle se subdivise là en 3 cassures secondaires, presque parallèles, qui ont été notées f.Ja, f.Jb et f.Jc.
Noter le rebroussement vers la droite (vers l'est) de la partie supérieure de la barre calcaire du Barrémo-Bédoulien : on doit vraisemblablement y voir un crochon* induit par le fait que la faille du Jocou a ici une vergence en direction de l'est.



 Cette particularité mérite d'être soulignée car elle est partagée par le chevauchement du Sénépy (voir la page "Matheysine"), lequel semble bien être l'accident avec lequel la faille du Jocou doit se connecter en direction du NE après avoir traversé les Terres Noires du Trièves méridional (voir la page "Trièves") .

Au nord-est du sommet du Jocou la faille s'écarte encore plus de l'axe de l'anticlinal du Jocou et tranche alors les plis (plus modestes) qui succèdent à l'anticlinal du Jocou du côté est. Elle coupe successivement le synclinal de l'Archat, où la barre tithonique est répétée par des replis déversés vers l'est, puis le coeur de Séquanien de l'anticlinal de la Plainie. Ceci confère une géométrie un peu complexe aux affleurements des pentes entourant la petite station de ski de Lalley-Le Jocou. Les (très modestes) installations de cette dernière s'abritent dans la combe déterminée par la faille, au nord-ouest de sa lèvre sud-orientale qui est constituée par les bancs du Barrémien, rebroussés vers le SE, de la crête des Rochers du Château et de Pansier.

image sensible au survol et au clic

Le versant nord-est de la montagne du Jocou (pentes dominant le col de la Croix Haute)
vu d'avion, du nord-est, depuis l'aplomb du Rognon (Montagne de l'Aup).
a.J = anticlinal du Jocou ; f.J = faille du Jocou ; s.A = synclinal de l'Archat ; a.P = anticlinal de La Plainie.
À la station de Lalley les affleurements sont masqués sous des éboulis glissés en glacier rocheux*. De part et d'autre on observe que la surface de cassure se subdivise en délimitant des "navettes" allongées : ce dispositif est très symptomatique d'un fonctionnement en coulissement (à ce sujet voir aussi le cliché précédent).


Les plis du Jocou sont tranchés obliquement par le rebord méridional de la vaste dépression du Trièves qui forme les escarpements du versant nord-est de la montagne. Depuis leurs basses pentes l'érosion remontante a creusé de profonds ravins qui sont dirigés par les niveaux les moins résistants (Valanginien-Hauterivien et surtout Argovien).

image sensible au survol et au clic

Le versant septentrional du col de la Croix-Haute, vu d'avion, du NE depuis l'aplomb du village d'Avers.
f.cH = faille de la Croix Haute (voir la page "Croix Haute est") ; d.cH = décrochement de la Croix Haute ; f.J = faille du Jocou ; s.L = synclinal de Lus ; a.P = anticlinal de La Plainie ; s.A = synclinal de l'Archat ; a.J = anticlinal du Jocou.

Du côté nord du Col de la Croix Haute la route N.75 traverse, par un passage boisé à flanc d'une gorge, les escarpements ravinés du versant oriental de la montagne du Jocou, dont la crête couronne du côté ouest les pentes occidentales du col. Du sud vers le nord elle fait ainsi recouper en sens descendant toute la série stratigraphique, depuis le Sénonien qui affleure au col même jusqu'aux Terres Noires des douces pentes des abords de Lalley.

On trouvera des vues du prolongement septentrional du chaînon du Jocou à la page "Lalley" (versant nord-est) et à la page "Jocou ouest" (versant nord-ouest).

D'autre part on trouvera des développements complémentaires sur les éventuels prolongements des structures des abords de la Croix Haute aux pages "cadre structural du Diois", "cadre structural du Dévoluy" et "Trièves".

 


.
Carte géologique très simplifiée des environs de Châtillon et de Glandage
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
carte géologique plus réduite montrant le secteur environnant.


secteur immédiatement plus oriental :

 Carte géologique simplifiée des environs de Lus-la-Croix-Haute
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

carte cliquer sur les imagettes Légende

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Mens

(Belle Motte)

(Chichilianne, Le Percy)

(Lalley)
(Jocou ouest)

LOCALITÉS VOISINES

col de la Croix Haute, Rognon

(Glandage)

(Grimone)

Lus-la- Croix-Haute
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec le bandeau d'en-tête propre à cette autre section.

 accueil section Dévoluy

début de la page

sommaire de GEOL_ALP
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 2/05/17