Clapouse, Jaillon, Fouranes

versant oriental du Béal Traversier (rive droite de la partie médiane de la vallée d'Arvieux)

Le versant oriental du Pic du Béal Traversier, qui s'abaisse en direction de la vallée d'Arvieux, est drainé par une série de ravins dont le plus profond, issu du petit cirque de Clapouse, conflue, au sud de la crête des Fouranes, avec celui de Champ-La-Maison (qui descend jusque là vers le nord depuis le col de Furfande).

image sensible au survol et au clic

Le haut vallon de Champ La Maison et le col de Furfande, vus du nord depuis la crête de l'Échelle - Fouranes (col 2199).
f.Fn
= faille des Fouranes
à droite : a.A = anticlinal des Ayes ; f.E = faille de l'Échaillon ; u.bT = unité du Béal Traversier, rattachable à la nappe d'Assan ;
à gauche : u.cC = unités des calcschistes de Ceillac ; s.F = synclinal de Fontouse ; ØcC = chevauchement (renversé) des calcschistes de Ceillac.


La coupe naturelle fournie par la crête des Fouranes montre très clairement que la faille des Fouranes, qui guide plus au sud le cours supérieur N-S du vallon du col de Furfande, sectionne les imbrications de la zone de Ceillac dont le pendage vers l'ouest est nettement inférieur à celui de la faille.

image sensible au survol et au clic

Le versant méridional de la crête des Fouranes, vu du sud depuis l'altitude de 2100 au dessus du Plan du Vallon, sur la route pastorale du col de Furfande.
u.bT = unité du Béal Traversier (nappe d'Assan) ; ØA = surface de chevauchement de la nappe d'Assan ; u.J = unité du Jaillon (nappe de la Font-Sancte) ; f.F = faille des Fouranes (elle sectionne là les plis de l'unité des calcschistes de Ceillac) ; u.Cl = unité des Fouranes (nappe de La Clapière) ; u.cC = unité des calcschistes de Ceillac.


Ces ravins séparent plusieurs lignes de crêtes grossièrement orientées W-E, dont la principale est la crête des Fouranes, qui descend plus précidément du Pic de Clapouse, en culminant au passage au Pic du Jaillon.

image sensible au survol et au clic

Le versant oriental du Pic du Béal Traversier, vu de l'est, à longue distance (depuis le sommet de la Lauze de Peinin, au sud d'Aiguilles).
Fondamentalement le haut vallon de Clapouse éventre l'anticlinal des Ayes et ouvre ainsi une demi-fenêtre (ouverte du côté nord, c'est-à-dire vers la droite) montrant l'unité du Jaillon sous la nappe d'Assan.
a.A = anticlinal des Ayes ; f.E = faille de l'Échaillon (voir page "Clapeyto"): elle abaisse le flanc ouest de l'anticliclinal des Ayes.
u.bT = unité du Béal Traversier, rattachable à la nappe d'Assan ; ØA = surface de chevauchement de la nappe d'Assan ; elle est abaissée sous la surface topographique en arrière (à l'ouest) de la faille de l'Échaillon ; u.J = unité du Jaillon, rattachable à la nappe de la Font-Sancte ; f.E = faille de l'Échaillon ; f.F = faille des Fouranes (limitant ici du côté ouest l'unité des calcschistes de Ceillac) ; u.Cl = unité des Fouranes (nappe de La Clapière) ; u.cC = unité des calcschistes de Ceillac ; f.C = faille principale de Ceillac.


Chacune de ces crêtes donne une coupe tranversale aux lignes structurales (qui sont dirigées grossièrement N-S). Elles sont sculptées essentiellement dans les calcaires et dolomies du Trias moyen, qui se montrent là affectés par la retombée orientale de l'anticlinal des Ayes (lequel se prolonge vers le sud par l'anticlinal amont des gorges du Guil). De ce fait ces couches ont des pendages orientés en général vers l'est, modestes dans les pentes supérieures (proches de la voûte du pli), forts, voire renversés, dans les plus basses pentes.

image sensible au survol et au clic

Le haut vallon de Clapouse vu du nord, depuis le col de Combe Lavoye.
a.A = anticlinal des Ayes ; f.E = faille de l'Échaillon (elle abaisse le flanc ouest de l'anticliclinal des Ayes (voir les pages Clapeyto et Furfande).
u.bT = unité du Béal Traversier (nappe d'Assan) ; ØA = surface de chevauchement de la nappe d'Assan ; u.J = unité du Jaillon (nappe de la Font-Sancte).
Le haut vallon de Clapouse ouvre une demi-fenêtre dans la nappe d'Assan ; elle se ferme vers l'arrière plan (c'est-à-dire du côté sud), parce que l'axe de l'anticlinal des Ayes plonge dans cette direction.


Les couches des crêtes méridionales de ce versant (Crêtes de Clapouse, de Clapouset et soubassement de celle du Vaccivier) constituent une unité du Béal Traversier qui se rattache au corps principal de la nappe d'Assan, mais dont la couverture jurassico-crétacée n'affleure guère ici que dans les falaises fermant le cirques du côté ouest (alors qu'elle affleure largement sur le versant ouest de la crête du Béal Traversier).
Sur la transversale du Pic du Jaillon et au niveau des replats du cirque de Clapouse on voit apparaître, sous les calcaires triasiques de cette unité ployés en large voûte par l'anticlinal des Ayes, une nouvelle succession de couches du Trias moyen (unité du Jaillon) que leur position en demi-fenêtre fait attribuer à une nappe inférieure donc à celle de la Font-Sancte.

image sensible au survol et au clic

Le haut vallon de Clapouse vu du sud, depuis le sommet du Pic du Gazon de Furfande.
a.A = anticlinal des Ayes ; f.E = faille de l'Échaillon de Clapeyto : elle suit à peu de chose près l'axe de l'anticliclinal des Ayes et en abaisse le flanc gauche (occidental) juxtaposant ainsi deux unité qui sont normalement superposées.
u.bT = unité du Béal Traversier (nappe d'Assan) ; ØA = surface de chevauchement de la nappe d'Assan (en contrebas de la surface topographique du côtéouest de la faille) ; u.J = unité du Jaillon (nappe de la Font-Sancte).


Enfin les parties plus basses et plus orientales des crêtes, à l'est de la cabane de la Gardère (vallon de Combe Bonne) et du confluent des ravins des Clapouses et des Fouranes, montrent au contraire des successions jurassico-crétacées qui affleurent assez largement. En outre il s'avère que ces couches reposent sur des dolomies du Trias supérieur, ce qui montre que l'on a affaire là au prolongement septentrional de la nappe de la Clapière. Enfin l'extrémité boisée de ces crêtes, qui domine directement la vallée de la Rivière d'Arvieux est entaillée dans les schistes lustrés piémontais qui affleurent autour de cette localité.

 

aperçu général sur la stratigraphie du Briançonnais
aperçu général sur la tectonique du Briançonnais
voir la carte structurale du Briançonnais méridional.

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Briançon

Carte géologique simplifiée des montagnes du Queyras occidental (environs d'Arvieux)
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
catalogue des cartes locales de la section Briançonnais

Maravoise

Clapeyto, Balart

Brunissard
Béal Traversier

LOCALITÉS VOISINES

Arvieux

Furfande

Ratier, Villargaudin

Château-Queyras
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Briançonnais

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 8/11/16