Les Quatre-Têtes

contreforts sud-orientaux de la Pointe Percée

Page abandonnée

Contenu reporté à la page

Pointe Percée

Ce nom désigne un sommet secondaire qui est situé sur le revers oriental de la chaîne des Aravis (versant du bassin de l'Arve) : il forme une sorte de verrue en contrebas de la Pointe Percée.

image sensible au survol et au clic

La montagne des Quatre-Têtes
vue du sud-est, depuis la Tête Noire (Cordon)
Le terme de "Tith. inf." désigne l'ensemble inférieur de la barre tithonique (= Kimméridgien - Séquanien).
ØA = chevauchement d'Areu (voir la coupe A : c'est la cassure plate supérieure du soubassement de la Pointe Percée)
Ce versant de la montagne porte les stigmates, aisément reconnaissables, d'un important éboulement, d'ancienneté vraisemblablement historique.


Il est constitué par le Tithonique dont la barre est portée en saillie (alors qu'elle se contente, ailleurs, de soutenir le talus néocomien*). Cette disposition est largement due au fait que cette barre y est redoublée à partir de la rive sud du vallon de Doran (alors que plus au nord il n'y a qu'une seule barre à flanc de versant).

image sensible au survol et au clic

Le versant oriental de la Pointe Percée vu d'avion, de l'est.
ØA = chevauchement d'Areu ; f.pP = faille de la Pointe Percée. Elle passe en arrière-plan de la pyramide sommitale de la Pointe Percée car le plan de cette cassure est à la fois fortement incliné vers l'est (subvertical) et orienté presque parallèlement à la crête de la montagne.


Le redoublement du Tithonique se prolonge vers le sud, dans le versant oriental de la crête des Aravis, jusqu'à un kilomètre au sud du torrent des Fours, dans les pentes orientales de la Tête du Greppon. La barre inférieure s'y termine en sifflet, coupée en biseau par la faille de chevauchement, de sorte que, plus au sud, c'est la seule barre supérieure qui se poursuit pour former les abrupts inférieurs de la Miaz.

Ce sommet est le siège d'un redoublement identique de la barre tithonique, mais il est le fait d'une autre faille plate distincte, située plus haut dans l'édifice rocheux.


Coupe composite du versant oriental des Aravis selon la transversale de la Pointe Percée, complétée interprétativement jusqu'à la vallée de l'Arve
ØCB = chevauchement de Croise Baulet ; ØM = chevauchement de La Miaz ; ØA = chevauchement d'Areu ; ØMa = chevauchement de Magland. s.A = synclinal d'Arpenaz ; a.A = anticlinal d'Arpenaz.
Failles extensives anciennes : f.G = faille de la Grangeat : noter le décalage de sa surface de cassure de part et d'autre de la surface de chevauchement ; il s'agit là d'une interprétation, mais elle n'a guère d'alternative ; f.pP = faille de la Pointe Percée : l'emplacement où cette faille se prolongeait sous le chevauchement n'est pas indiqué : sa surface de cassure devait limiter du côté gauche, l'escarpement tithonique inférieur des Quatre Têtes et être tordue plus bas, au sein des Terres Noires, par les plis de ce versant.


Vue d'ensemble sur le chaînon des Aravis septentrionales


Carte géologique très simplifiée de l'extrémité septentrionale du chaînon des Aravis
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
Carte géologique à consulter : feuille Cluses


Pointe d'Areu

(Sallanches, Arve)

(Platé)
Pointe Percée LOCALITÉS VOISINES (Saint-Gervais)

Paccaly

Croise Baulet

(Megève)
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Bornes

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 16/03/17